Le mystère du choix de Dieu

A regarder ces jeunes hommes qui s’engagent en ce jour de leur ordination, à considérer les visages si divers des prêtres qui leur imposent les mains, qui ne se demande : comment l’appel du Christ les a saisis ? Par quels chemins sont-ils devenus prêtres ?

Le mystère du choix de Dieu
© esprit-photo.com
Pour beaucoup de nos contemporains et peut-être de vos amis ou de vos proches, la démarche que vous avez engagée, il y près de dix ans, reste énigmatique. Comment comprendre que des hommes qui ont une bonne formation et une bonne profession, parfois des responsabilités importantes dans leurs entreprises, et, en tout cas, une vie sociale réussie, décident un jour de tout quitter : métier, perspectives familiales et autres projets pour s’orienter vers une vie de service dans l’Église catholique romaine ? Si on réfléchit à votre décision comme à une option personnelle que vous auriez faite parmi tant d’autres possibilités, elle reste largement inexplicable, voire déraisonnable. Comment justifier par une option personnelle toujours révocable ce qui relève d’un engagement définitif dont la seule raison est de répondre à un appel ? Le Christ lui-même nous a donné la clef de cet alliance mystérieuse : "Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et institués pour que vous produisiez du fruit et que votre fruit demeure." (Jn. 15, 16)

L’histoire de chacune de vos existences pourrait être passée au crible de l’analyse sans qu’à aucun moment l’observateur puisse désigner tels événements, telles circonstances, telles personnes dont on pourrait dire : "Voilà la cause." La seule cause réelle est le regard aimant de Jésus qui s’est posé sur chacun d’entre vous et sa voix qui vous a dit secrètement: " Suis moi." Certes, quand vous relisez vous-même votre propre histoire, comme vous avez eu tant d’occasions de le faire au cours de vos années de formation, vous reconnaissez que ce regard et cette voix vous ont atteints par des intermédiaires humains : des personnes qui ont croisé votre route, des événements qui vous ont marqués et pour lesquels vous rendez grâce. Mais vous ne pouvez dire sérieusement d’aucun de ces intermédiaires qu’il serait la cause de votre engagement dans le ministère sacerdotal. La seule explication raisonnable que l’on puisse retenir, c’est l’histoire d’une amitié profonde qui s’est nouée entre vous et le Christ.

Extraits de l'homélie pour les ordinations 2009


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Oeuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don à l’ODV

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.