Au service de l’appel du Seigneur

Père Emmanuel Goulard

Au service de l’appel du Seigneur


Né dans une famille croyante du Tarn, je garde en mémoire les temps de prière vécus en famille : ils m’ont permis de découvrir cette présence du Seigneur au quotidien.

Lors de ma confirmation, j’ai choisi d’être croyant et d’en témoigner simplement. Aidé par la pédagogie du MEJ (Mouvement Eucharistique des Jeunes), j’ai été accompagné par un prêtre. Je dois beaucoup à cette grâce de l’accompagnement spirituel : s’arrêter régulièrement pour écouter et discerner les appels du Seigneur et s’en ouvrir à une tierce personne, cela aide à progresser. Après une année de discernement à Lourdes, je suis rentré à 19 ans au séminaire de Toulouse où j’ai découvert avec joie ces études de philosophie et de théologie ; et, par la pratique de l’oraison, j’ai approfondi ma vie spirituelle.

Puis je suis parti pour trois ans en Amazonie auprès de jeunes défavorisés. La rencontre avec la pauvreté, la souffrance et la découverte d’une autre culture furent source de maturation humaine et spirituelle.

Après un cycle de théologie et des études bibliques à Rome, j’ai été ordonné prêtre le 24 juin 2001 : moment de grâce où j’ai pris conscience à la fois du don gratuit de Dieu et de ma pauvreté personnelle. Après six années comme vicaire dans une paroisse tarnaise, je suis devenu formateur au séminaire de Toulouse. Par les cours, l’accompagnement spirituel et les échanges, j’encourage les séminaristes à donner une réponse libre et mature à l’appel du Seigneur.

Désireux de m’investir dans cette mission et de prendre appui sur une tradition, j’ai demandé à entrer dans la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice.

En septembre dernier, j’ai été nommé supérieur du séminaire d’Issy-les-Moulineaux. Je suis touché par la confiance qui m’est faite : confiance des évêques qui nous confient la formation de leurs candidats et confiance des séminaristes qui remettent leur vie au Seigneur par l’intermédiaire de l’Église.

Quand un séminariste me fait part de son parcours, je perçois l’œuvre du Seigneur dans un cœur humain qui à un moment donné, décide de coopérer à l’action divine et de donner suite à l’appel divin.


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.