Les Sœurs des maternités catholiques : « une vie offerte pour la vie »

Soeurs de la Maternité
© Maternité Ste Félicité

A La Maternité Sainte Félicité, Paris 15ème.
Dans le hall d’entrée, gai et lumineux, quelques futures mamans attendent paisiblement. Un grand dessin posé sur le mur porte les prénoms des 3000 bébés nés l’année dernière.

Sur un poste de télévision nous voyons défiler en boucle les prénoms des bébés présents dans la maison aujourd’hui et les activités particulières du jour : à 10 h 30 rencontre avec la psychologue, groupe de parole pour les mamans ; les heures des Offices de la chapelle qui parviendront dans les chambres grâce à une camera, l’adoration de l’après midi, la rencontre sur le retour à la maison ce soir.

Le calme et la sérénité semblent avoir pris place dans ces murs.

Quelle est la spécificité d’une maternité catholique ?

Accueillir la vie !

L’Eglise a voulu notre Congrégation des Maternités Catholiques pour être présente à la vie naissante, pour magnifier la vie, pour accompagner cet accueil de la vie, quand tout va bien ou quand elle est blessée. Là, il faut encore plus de délicatesse et d’amour. Chacun sait que tout homme est une histoire sacrée, nous le sentons encore plus quand la vie est fragilisée.

Une maternité catholique est un lieu où l’on pressent que la naissance, évènement si important dans la vie des jeunes parents, peut être évangélisée.

Il y a une bonne nouvelle à annoncer à travers cet événement.

Pourquoi choisit-on d'être Petite Soeur des Maternités Catholiques ? Quelle mission vous est confiée par l’Eglise ?

Une jeune fille qui choisit la congrégation des Petites Sœurs des Maternités Catholiques a d’abord une certitude : celle d’être appelée à suivre Jésus de plus près, dans la vie religieuse. Il y a donc eu une rencontre de Jésus et souvent forte.

Notre mission ? Le service de la vie, une perception aiguë des appels de la famille, de la vie. Vivre un aspect de "l‘ évangile de la vie" que Jean Paul II nous a donné en 1995.

Chacun sait combien c’est grand et merveilleux le début de la vie, mais aussi combien c’est fragile et menacé. La vie est parfois lieu de combat pour des futurs parents. Porter ensemble cet aspect de la Mission de l’Eglise est motivant et très important.

La communauté des 12 Petites Sœurs à Sainte félicité est assez engagée sur le terrain : présence professionnelle dans les différents services, disponibilité pour écouter les mamans qui se posent tant de questions sur le début de vie de leur bébé, proposition aux parents qui le désirent d’une préparation spirituelle à la naissance pendant la grossesse, une manière d’inviter le Seigneur à venir les visiter en ce temps si fort de leur vocation de parents.

Toutes les mamans savent que "trois coups de cloche" ont annoncé la naissance de leur enfant, que leur joie est alors partagée, que les Petites Sœurs confient ces bébés au Père dans une prière d’offrande, ce que les parents eux mêmes peuvent vivre dès la salle de naissance.

soeurs à la chapelle
© Maternité Ste Félicité

La journée d’une Petite Sœur, s’articule autour de la prière et de la vie fraternelle ; l’oraison, l’eucharistie, l’adoration, les offices liturgiques sont la colonne vertébrale de la vie de la Petite Sœur ; la prière est le puits qui irriguera le terrain qu’est le service professionnel lui-même, notre lieu de mission.

Les temps communautaires sont aussi lieux de prière, d’échanges, de réflexion, de découverte, de détente. Ce "vivre ensemble" constitue notre vie religieuse.

Une spiritualité de communion est toujours à construire, le document "Repartir du Christ" nous l’a redit en 2002.

L’unité de vie recherchée va nous aider à rencontrer le Seigneur dans cet envoi en mission auprès des familles, des mamans, quelle que soit la tâche qui nous est confiée.

Plus de 3000 naissances, c’est plus de 3000 jeunes parents qui passent ! Ce sont beaucoup de joies partagées, mais aussi des difficultés et des épreuves que nous portons avec les familles. A partir de cet événement "naissance" nous faisons un bout de chemin avec eux.

Les futurs parents que nous croisons au quotidien sont engagés dans le sacrement de mariage ou mariés civilement, cohabitants, divorcés remariés, pacsés, ou encore vivant d’autres situations.

Nous sommes quotidiennement témoins de l’émerveillement des parents devant l’arrivée de leur tout petit, tel ce papa, très grand, penché sur son bébé et disant "comme c’est grand un enfant !"

Ces jeunes parents aux visages et regards rayonnants, se disant un merci réciproque et ajoutant "ce n’est pas nous qui avons pu faire cela."

Très habituellement, la joie est derrière chaque porte dans une maternité, et c’est une joie contagieuse.

A chacune de pouvoir redire "Il est heureux que nous soyons ici" comme les témoins de la transfiguration !


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.