img3.jpg

De quoi faut-il parler ?

A ton accompagnateur spirituel, tu peux dire tout ce qui dans ta vie concerne le Seigneur et a une importance pour Lui. Dans chaque événement que tu vis, Jésus et son Esprit peuvent te parler et t’indiquer le chemin à suivre pour aller vers le Père. Tout ce que tu es et ce que tu fais concerne Dieu.

Néanmoins, certains points auront, suivant les circonstances, une importance et une actualité plus grandes. Il ne faut pas hésiter à les aborder. Il s’agit d’écouter l’Esprit qui parle en nos vies et de fortifier ainsi notre foi, notre espérance et notre charité. En bref, veille à partager principalement sur les points suivants : ta vie sacramentelle, ta prière personnelle et son évolution, les actes libres posés ou à poser dans les événements de famille, dans la vie professionnelle, dans les études, les questions sur la foi, les lectures faites, les décisions prises ou à prendre, les services rendus ou à rendre.

Nos désirs et nos pensées sont-ils si importants ?

jeune qui rêve
© esprit-photo.com

Les inspirations et même les rêves sont importants dans la vie d’un homme. Des pensées, des images peuplent notre esprit, notre imaginaire. Nous en sommes parfois inconscients. Parfois, nous en prenons conscience et ils nourrissent notre action présente et future. Dieu n’est pas absent de ces mouvements d’idées. L’Esprit-Saint se joint à notre esprit, comme le dit saint Paul. De cette harmonie surgissent les fruits de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur; maîtrise de soi (Ga 5, 22). Dans certains cas, c’est une illusion qui remplit notre tête. Nous fabriquons un monde : ces idées sont bien les nôtres, mais elles n’entrent pas dans le dessein de Dieu. A vrai dire, nous n’en comprenons pas le sens profond. En d’autres occasions, d’autres esprits peuvent nous conduire au mal : les idées qui peuplent notre réflexion et nos désirs sont contraires à l’amour. Il faut donc connaître au mieux la source de nos pensées pour ne pas être mené dans un autre pays que celui de l’amour et de la volonté de Dieu. C’est tout un art que de voir d’où viennent nos inspirations, si elles sont réalisables et comment, ce qu’elles apportent de bon pour soi, pour les autres et pour Dieu. Apprendre à discerner la racine de certaines idées qui reviennent très souvent ("je ne parviens pas à m’en défaire") ou d’autres qui sont liées à des moments précis (l’étude, les vacances, la prière, quand je suis seul) est essentiel pour grandir humainement et avancer dans la vie spirituelle. A l’inverse de certains courants orientaux, la foi au Christ nous encourage, non pas à nier les désirs qui nous habitent, mais à en découvrir la vraie signification, la source originelle, pour en faire le dynamisme de notre amour de Dieu et des hommes.

Et la prière ?

Le temps de prière personnelle est le moment privilégié de ta rencontre avec Dieu. Sans la prière, il est difficile d’être conscient de l’amour de Dieu pour nous, de ses désirs, de ses appels. Prier, c’est plonger dans le cœur de Dieu et Lui répondre.

Il faut apprendre quelquefois à noter de mémoire ou dans un carnet les rythmes de cette prière : ce qui s’est passé, les joies et résistances ressenties, les paroles "pour toi". Tu as parfois des idées, des inspirations, des désirs, des envies, des craintes qui surgissent pendant ou après ta prière : fonder un groupe de prière, acheter une maison, changer de métier, organiser une fête, refaire un local scout, partir en stop, rester une nuit dans une chapelle, parler avec des étrangers, développer une amitié, lire un livre, te marier, prendre un engagement dans le tiers-monde, devenir prêtre. Les inspirations et les rêves sont importants dans la vie d’un homme. En fait, souvent l’Esprit-Saint se joint à notre esprit : peut-être est-ce pour tomber d’accord sur une décision à prendre.

Quels sont les critères pour savoir si c’est de Dieu ou pas ?
Tel est un des objectifs de ta conversation avec un accompagnateur spirituel. Parfois, ce n’est en effet qu’une rêverie, un caprice, une illusion. L’inspiration peut aussi venir d’ailleurs : tes passions (jalousies, désirs, envies, etc.) ou l’influence directe ou indirecte d’autres personnes, ou encore l’esprit du mal qui conduit au mal. Il faut apprendre &agrave ; faire le tri, à voir d’où viennent ces inspirations, à voir si elles sont opportunes (si elles arrivent au bon moment), à voir comment les réaliser,à voir ce qu’elles suscitent comme exigence, paix et joie pour toi, pour l’Église et les autres, pour Dieu. Certaines pensées reviennent très souvent dans la prière; au contraire, certaines ne reviennent qu’à des moments bien précis. Parler de sa prière, c’est mettre sa prière à l’épreuve et à la lumière d’un autre pour y voir plus clair.

Et notre vie ?

Notre vie de tous les jours est faite de joies et de peines. Jésus est venu pour la vivre avec nous. Toute la réalité humaine peut être transfigurée par son action. Il nous faut apprendre à voir "avec les yeux du cœur", à voir l’invisible. Notre vie forme un tout, mais, en parlant, nous pouvons insister sur des aspects différents, familiaux, professionnels, de détente.

groupe de jeunes
© esprit-photo.com

Notre famille, telle qu’elle est, est un lieu quotidien où nous avons à vivre notre foi dans la joie ou dans la tristesse. Selon l’âge, le nombre de frères et de sœurs, les parents, c’est dans notre famille que nous vivons à la fois des choses formidables et décevantes. Elle est un des premiers lieux de témoignage chrétien : facile et difficile à la fois. Rappelons-nous ces disciples qui venaient demander à Jésus "qui était leur prochain" (Lc 10, 29-37). Les prochains les plus proches sont souvent les membres de nos familles. Ils nous aident à trouver Dieu ou, au contraire, nous rendent la vie dure. La mission commence à la maison.

Une autre part importante de la vie d’un homme réside dans ses études ou son activité professionnelle. Comment donc sanctifier, c’est-à-dire "rendre saint" ce temps passé à l’école, avec les camarades, les professeurs, en face de matières tellement différentes ? Quel est le sens de cette vie où il faut apprendre ? Comment être utile, honnête et créatif dans le contexte professionnel où tu te trouves ? Où peux-tu servir le Seigneur ? Le sens de ce que tu fais est à découvrir dans le plan divin sur le monde. Quand tu étudies, il s’agit de découvrir à qui ces études peuvent être utiles et comment servir tes frères et sœurs à partir d’elles. Quand tu travailles, les questions du service des autres, du respect des choses, de l’honnêteté, du partage et de la solidarité sont posées avec acuité. Quand tu ne parviens pas à trouver du travail, cette épreuve est lourde à porter : comment l’offrir et comment garder la paix du cœur et la foi en l’humanité ?

Dieu n’est pas absent non plus de nos moments de détente. C’est souvent le domaine le plus agréable et la période o&ugrave ; nous Lui laissons le moins de place. Qu’en fais-tu ? Que choisis-tu pour te détendre ? Le style, c’est l’homme : le Christ, vrai Dieu et vrai homme, est-il un critère aussi dans ce domaine ? As-tu des amis et comment fais-tu grandir l’amitié autour de toi ? Comment te procures-tu de l’argent et comment le gères-tu ? Autant de choses que l’on fait avec Jésus ou sans Lui. Les questions sont complexes et il est bon d’y réfléchir et d’en parler.