J'avais besoin de temps pour me rassurer


Père Emmanuel Coquet
© D.R.

J’ai porté seul la question du sacerdoce jusqu’à ce temps de prière pris une nuit à Lourdes où j’ai compris, grâce à l’attitude de Marie à l’Annonciation, qu’il fallait faire un premier pas pour aller plus loin.

J’ai longtemps tourné autour du téléphone et j’ai fini par rencontrer le prêtre responsable des vocations de mon diocèse ; il m’a conseillé d’être accompagné personnellement sur cette question et de faire partie d’une équipe vocations. Celles-ci se réunissant dans ma paroisse, j’avais simplement dit à mes parents que je participais à un groupe de jeunes.

Je ne voulais rien dire car j’avais besoin de ce temps pour me rassurer, pour constater que j’étais normal et que d’autres partageaient les questions que je me posais. Lorsque j’ai eu le feu vert pour la rentrée à la maison Saint Augustin, j’ai fait asseoir mes parents et je leur ai annoncé qu’à la rentrée suivante je pensais arrêter mes études et rentrer au séminaire. Pour moi, ce « feu vert » était indispensable. Il fallait qu’il y ait un répondant de l’Église, que le désir que je portais soit authentifié et que cette réponse, même minime, existe sinon je ne me serais jamais parlé qu’à moi-même.

Entendre le supérieur de la Maison Saint Augustin me dire que je pouvais, et même devais, en parler à mes parents m’a permis d’accomplir cette démarche dans une dimension de mission. Une fois l’annonce de mon entrée au séminaire rendue officielle, j’ai le souvenir d’un temps vraiment béni et d’échanges uniques ! Lorsqu’on confie l’engagement de toute notre vie, les cœurs s’ouvrent, on recueille de très beaux témoignages d’encouragement, des confidences aussi sur la vie des gens avec lesquels on parle. Surtout, on reçoit cette grâce des commencements qui fait que ce n’est pas nous qui parlons. On fait l’expérience de l’Esprit Saint : « Ne vous souciez pas de ce que vous direz, l’Esprit parlera en vous ! » (cf. Mt 10,19-20)


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Oeuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don à l’ODV

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise