Je voudrais répondre à l'appel de Dieu, mais comment être sûr de ne pas me tromper ?

Réponse de
Geneviève, Oeuvre
des Vocations

Que signifie pour toi « ne pas se tromper » ? Qu’as-tu peur de perdre ?

Peut-être as-tu fais l’expérience d’une première rencontre avec le Seigneur, lors d’un groupe de prière, d’un retraite, d’un pèlerinage. Tu as ressenti une joie si intense que tu voudrais tout lâcher pour répondre à son amour.

Peut-être aussi as-tu une vie chrétienne engagée et te poses-tu simplement la question : « et si le Christ me demandait de lui consacrer toute ma vie ? »

Ne crains pas de répondre généreusement à l’appel du Seigneur ! Accepte les risques !

Prends le temps d’écouter sa parole dans la prière, chaque jour. Parles-en avec un accompagnateur spirituel. Au fil des jours ta relation au Christ va grandir. Avec l’aide de ton accompagnateur – et de l’Esprit Saint ! – tu apprendras à comprendre quel est ton appel et à repérer vers quoi t’orientent les mouvements intérieurs de ton cœur et les circonstances extérieures.

Sois ferme dans ton désir de suivre le Christ et souple sur la voie par laquelle Il veut te conduire. Seule la décision de l’Église – par l’ordination ou les vœux perpétuels - confirmera définitivement l’appel que tu as reçu.


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.