Quelle est la différence entre les religieux apostoliques et les laïcs consacrés ?

Réponse du
Père Nicolas Delafon, du diocèse de Paris

Un peu comme l’être humain, homme ou femme, les ressemblances sont plus grandes que les différences.

Les uns et les autres sont des membres de l’Eglise. Ils cherchent à vivre leur baptême et leur confirmation. L’eucharistie est au centre et au sommet de leur vie. Ils tendent à la perfection de l’amour du Christ et de l’Eglise. Par ailleurs, tous les religieux sont des consacrés mais l’inverse n’est pas vrai. Ainsi, en vis-à-vis de la consécration baptismale, religieux et laïcs consacrés ont encore en commun une consécration à un titre nouveau et particulier à Dieu et une union d’une façon spéciale à l’Eglise. En un mot, ils se sont donnés totalement au Christ et à l’Eglise.

Où se situent alors les différences ? Les religieux(ses) apostoliques s’engagent de manière publique à vivre les conseils évangéliques de pauvreté, de chasteté et d’obéissance et à les pratiquer dans le cadre d’une vie apostolique, i.e une vie qui comporte une annonce explicite de l’Evangile. Les laïcs consacrés se donnent de manière exclusive à Dieu tout en conservant un lien particulier avec la société et sans que cela implique de soi une vie apostolique.  


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.