Attendre sans faiblir

Retraite de l'Avent avec le Père Vincent Thiallier

 

Lundi 4 décembre : Attendre sans faiblir

 

Voir toutes les méditations

 

"Accorde-nous, Seigneur, d’attendre sans faiblir la venue de ton Fils, pour qu’au jour où il viendra frapper à notre porte, il nous trouve vigilants dans la prière, heureux de chanter sa louange."
Collecte du lundi de la première semaine d'Avent

Le verbe attendre est probablement celui qui décrit le mieux le temps de l’Avent, mais aussi la situation du chrétien qui attend le retour du Christ dans la gloire à la fin des temps. Pourtant la vie quotidienne nous donne une expérience de l’attente assez contrastée. Il est des attentes exaspérantes – à la caisse d’un magasin, dans les embouteillages urbains ; il en est d’angoissantes – l’attente d’une réponse à une recherche d’emploi, des résultats médicaux ; il en est enfin de joyeuses – l’attente d’un heureux événement ou d’une retrouvaille.

Le temps de l’Avent et la perspective du retour du Christ se rapprochent de cette dernière. Mais il y a plus. Nous attendons un événement auquel nous communions déjà. Cette première oraison met en rapport l’attente de la venue du Christ et la joie de chanter sa louange. La prière permet de communier déjà à la joie du Christ qui vient. Ainsi, par son attitude dans les plus petites attentes de la vie quotidienne, le chrétien peut témoigner de l’espérance qui l’habite.

Copyright Musique :

Extrait du CD « Cantate Jérusalem » – Avent – Noël – Temps ordinaire
Chants des Fraternités monastiques de Jérusalem
  ADF - Bayard Musique

 


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.