Prendre place à table

Retraite de l'Avent avec le Père Vincent Thiallier

 

Mercredi 6 décembre : Prendre place à table

 

Voir toutes les méditations

 

"Apprête nos cœurs, Dieu très bon, par la puissance de ta grâce, pour qu’au jour où ton Fils viendra, il nous juge dignes de prendre place à sa table et de recevoir de sa main, le pain du ciel."
Collecte du mercredi de la première semaine d'Avent

Quelle image plus quotidienne que celle du repas pour évoquer la communion entre les convives ? Cependant le rythme urbain contemporain a profondément modifié les usages. Entre le fast-food et le brunch ; le sandwich avalé sur le pouce et l’apéritif dinatoire, il n’est pas si naturel de se réunir autour d’une table. Et pourtant, y avoir sa place suppose d’y être attendu, comme le membre d’une famille, d’une communauté, ou comme le pauvre et le pèlerin qui est espéré en surcroit.
Le repas évoqué par l’oraison évoque bien sûr l’Eucharistie, où nous recevons de la main du Christ, sa propre chair qui est le pain du ciel (cf. Jean 6). Mais lors de chacun de nos repas, le rite du benedicite et des grâces rappelle que toute nourriture vient de Dieu. Le livre de la Sagesse précise deux caractéristiques du pain du ciel  il ne demande pas d’effort pour être produit, il se reçoit ; il est adapté au goût de chacun, à la mesure de ses besoins (Sagesse 16, 20). Par là, Dieu montre qu’il aime chacun de ses enfants personnellement.

Copyright Musique :

Extrait du CD « Cantate Jérusalem » – Avent – Noël – Temps ordinaire
Chants des Fraternités monastiques de Jérusalem
  ADF - Bayard Musique

 


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.