Faire connaître

Retraite de l'Avent avec le Père Vincent Thiallier

 

Mardi 19 décembre : Faire connaître

 

Voir toutes les méditations

 

Par le signe merveilleux de la Vierge qui enfante, tu as fait connaître au monde, Seigneur, la splendeur de ta gloire ; aide-nous à célébrer le mystère de l’Incarnation avec une foi sans défaut et dans l’obéissance du cœur.
Collecte du 19 décembre

Familiers des « textos » et autres messages électroniques, nous voyons nos communications quotidiennes ponctuées de signes, les « témoticônes ». Ces petites pastilles jaunes pourvus d’yeux et de bouches sont dessinées de manière à exprimer diverses émotions. Hiéroglyphes contemporains, universellement compréhensibles, ils permettent de faire connaître notre sentiment. Faire connaître ou cacher ? Car un petit dessin, aussi astucieux soit-il, ne saurait exprimer le mystère toujours personnel d’une émotion.
Les signes que donne le Seigneur sont bien là pour faire connaître une réalité cachée ou absente. La prière de ce jour nous place devant le« signe merveilleux de la Vierge qui enfante ». Ce signe est étonnant, car contrairement aux « émoticônes », il ne donne rien à voir. La virginité de Marie nous place dans la situation de Joseph, à qui l’ange annonce : « voici que la vierge est enceinte » (Matthieu 1, 23 cite Isaïe 7, 14, version grecque). En cette fête de Noël, ne cherchons pas à faire voir nos émotions par des signes superficiels, mais célébrons dans la foi et l’obéissance du cœur, le mystère de l’Incarnation.

Copyright Musique :

Extrait de "Veni" - CD du groupe Dei Amoris Cantores,
Chant : Emmanuel - compositeur : Tanguy Dionis du Séjour
Éditeur : Deiamoriscantores.com

 


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.