Se réjouir

Retraite de l'Avent avec le Père Vincent Thiallier

 

Jeudi 21 décembre : Se réjouir

 

Voir toutes les méditations

 

Écoute avec bonté, Seigneur, la prière de ton peuple qui se réjouit de la venue de ton Fils dans notre chair ; puissions-nous, quand il viendra dans sa gloire, obtenir le bonheur de la vie éternelle.
Collecte du 21 décembre

Indéniablement, la venue d’un nourrisson réjouit son entourage, et on ne saurait mieux l’exprimer que Victor Hugo : « Lorsque l'enfant paraît, le cercle de famille applaudit à grands cris. Son doux regard qui brille fait briller tous les yeux, et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être, se dérident soudain à voir l'enfant paraître, innocent et joyeux » (Les feuilles d’automne, 1831).
Cependant la fête de Noël ne saurait se limiter à l’évocation joyeuse de la naissance d’un enfant. L’oraison de ce jour n’évoque pas seulement le cercle restreint de la famille réunie autour de l’âtre, mais l’ensemble du peuple de Dieu. Son l’expansion vise au rassemblement de toutes les nations (Isaïe 66, 18) pour marcher vers son achèvement, la patrie céleste (Lettre aux Hébreux 11, 16). Ainsi, l’évocation de « la venue du Fils dans notre chair » rappelle que le Verbe de Dieu, lorsqu’il paraît dans le petit enfant de la crèche, assume toute l’humanité. Et la joie qu’il donne, loin d’être passagère, annonce « le bonheur de la vie éternelle » qui accompagnera son retour dans la gloire.

Copyright Musique :

Extrait de "Veni" - CD du groupe Dei Amoris Cantores,
Chant : Emmanuel - compositeur : Tanguy Dionis du Séjour
Éditeur : Deiamoriscantores.com

 


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.