Communier

Retraite de l'Avent avec le Père Vincent Thiallier

 

Vendredi 22 décembre : Communier

 

Voir toutes les méditations

 

Tu n’as pas supporté, Seigneur, que l’homme soit abandonné à la mort, mais tu as voulu le racheter en lui envoyant ton Fils Unique ; accorde, nous t’en prions, à ceux qui s’inclineront devant l’enfant de Bethléem de communier à la vie d’un tel Rédempteur.
Collecte du 22 décembre

Il est des choses qui nous paraissent insupportables, que nous ne pouvons tolérer. Une nuisance sonore, une odeur infecte, une attitude désinvolte quand nous attendons de l’attention. Dans tous les cas, nous voulons en finir et prendre les moyens pour le faire, en trouvant la source du problème, en changeant de lieu, en exerçant un acte d’autorité.
L’oraison nous indique la raison de la venue du Christ dans le monde. « Que l’homme soit abandonné à la mort » est insupportable à Dieu. Il prend les moyens d’y mettre un terme : permettre à l’homme « de communier à la vie d’un tel rédempteur », son Fils unique. Être abandonné à la mort ou communier à la vie : voilà l’alternative devant laquelle nous nous trouvons. Déjà le Seigneur l’indiquait à Moïse dans le livre du Deutéronome : « Je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui » (Deutéronome 30, 19-20).
Le choix paraît simple et la solution l’est aussi : s’incliner devant l’enfant de Bethléem. Cet enfant n’est pas seulement le santon que nous déposons dans notre crèche, mais le Fils unique de Dieu qui offre sa vie pour nous, dans l’eucharistie. Nous incliner ne marque pas seulement un signe de respect, mais un acte profond d’humilité de notre part en reconnaissant que sans la communion à la vie du Fils de Dieu qui s’offre à nous, nous ne pouvons rien contre la mort.

Copyright Musique :

Extrait de "Veni" - CD du groupe Dei Amoris Cantores,
Chant : Emmanuel - compositeur : Tanguy Dionis du Séjour
Éditeur : Deiamoriscantores.com

 


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.