Pour être capable d’aimer…

Retraite de Carême avec Mgr Beau

 

24 mars : Pour être capable d’aimer…

 

Voir toutes les méditations

 

Je vais la conduire au désert et je parlerai à son cœur. (Osée 2, 16)

Vous écoutez peut-être cette retraite au milieu de l’agitation du métro, au milieu de vos trajets, parfois en voiture. Cependant, où que vous soyez en écoutant cette retraite, nous sommes appelés à la solitude.

Non pas une vision négative de la solitude – la solitude est rude dans notre ville de Paris, comme dans beaucoup de villes – mais la solitude qui est de s’habiter soi-même, le fait d’être quelqu’un par cette manière dont Dieu nous tient, dont nous sommes tenus par sa force, par le don de l’Esprit Saint.

La solitude est indispensable pour un engagement. Il n’y a pas de communion dans la fusion ; il n’y a de communion que dans l’altérité. Un des critères d’engagement de sa vie est justement d’avoir une capacité de solitude, que cet engagement soit dans le célibat pour le Royaume de Dieu ou que ce soit l’engagement au mariage. Il faut être capable d’être soi-même pour pouvoir se donner. Si l’autre devient la compensation de moi parce que je n’arrive pas à être moi-même, alors l’engagement sera difficile à tenir.

Ce temps de désert, là où Dieu nous conduit, est un lieu où Dieu parle à notre cœur. Le désert n’est pas le lieu du silence, c’est le lieu du murmure de la Parole. Quand Dieu parle, il ne parle pas dans l’ouragan ni dans le tremblement de terre, mais dans le murmure du silence (1 R 19, 11-13), par la parole que nous pouvons entendre lorsque notre cœur se fait silence et se fait paix.

Le désert est un temps où on laisse chaque chose reposer dans son cœur. Alors on apprend à demeurer avec Dieu, on découvre cette présence cachée au plus profond de nous-mêmes. Oui, Dieu est là et il nous parle.

Pour comprendre ce chemin d’habitation divine au plus profond de nous-mêmes, il faut, je crois, oser lire la Parole de Dieu, la garder dans son cœur, parfois la mémoriser, parfois peut-être garder chaque jour ou chaque semaine une phrase de l’Évangile ou d’un psaume ; une phrase que l’on mémorise et qui ainsi se grave peu à peu dans notre cœur. Lorsque nous voulons entrer dans cette solitude habitée par le Seigneur, nous entendons alors ces paroles qu’il nous adresse. Ces paroles sont comme des jalons pour que nous puissions avancer.

CD

Copyright Musique :

Extrait de "Veni" - CD du groupe Dei Amoris Cantores,
Chant : Écoutez-le - compositeur : Tanguy Dionis du Séjour
Éditeur : Deiamoriscantores.com

 


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.