logo facebook


Vendredi après les cendres : accorder notre vie au mystère du Christ

collègues en discussion

"La prière de l'Eglise, chemin de Carême"

Retraite de carême de Mgr Emmanuel Tois


Dieu tout puissant, toi qui nous invites chaque année à vivre le Carême en vérité, donne-nous de progresser dans l'intelligence du mystère du Christ et d'en rechercher la réalisation par une vie qui lui corresponde. Lui qui vit et règne.


« Chers amis bonjour,

Dimanche prochain sera le premier dimanche du Carême. De nombreuses communautés accueilleront les catéchumènes qui doivent être baptisés dans la nuit de Pâques. Ici ou là, ils seront appelés par leur nom et se verront remettre le Symbole de la foi, le Credo.

La prière que je viens de lire est la prière d'ouverture, ou collecte, de la messe du premier dimanche de Carême.

Nous y demanderons deux choses au Seigneur.

Progresser dans l'intelligence du mystère du Christ d'abord. Le chemin ouvert le mercredi des Cendres, fait de partage, de prière et de jeûne, nous recentre sur le Christ en nous aidant à lutter contre toutes les dispersions dans lesquelles nous entraîne la vie courante, et à nous décentrer de nous-même. Apparent rétrécissement de nos habitudes, ce chemin est au contraire un merveilleux élargissement de nos horizons. Grâce à la présence de Jésus, mieux ressentie, j'oserai même dire mieux mise à profit. Entrer ainsi dans une meilleure intelligence du mystère du Christ ne nous conduit pas à une meilleure compréhension intellectuelle de ce mystère, non, mais cela nous incite à resserrer les liens de notre amitié avec Jésus et à éprouver à quel point Il nous apaise, Il nous fait du bien, à quel point aussi Il nous montre dans notre vie de tous les jours, où est notre juste place.

Nous demanderons ensuite au Père, dans cette prière d'ouverture de la messe, de rechercher la réalisation du mystère du Christ par une vie qui lui corresponde. Nous sentons bien, nous savons bien, que progresser en amitié avec Jésus a des conséquences concrètes dans nos vies. L'Ecriture, en particulier l'Evangile, nous montrent en bien des pages ce que nous devons changer pour être davantage ajustés. Si nous y apportons considération, nous saurons prendre des décisions, même modestes, qui nous feront progresser dans l'articulation de nos vies au mystère de Jésus. Et le Père, répondant à notre prière de ce dimanche, nous y aidera.

Oui, que Dieu nous aide à y parvenir. C'est pour ainsi dire ce que le choral que je vous propose d'écouter maintenant nous invite à demander. Pour soutenir notre prière, une pièce de musique nous accompagnera à la fin de chacune de ces méditations. Elle le fera dans la répétition, puisque là est l'une des meilleures pédagogies, en musique comme ailleurs. De cette manière, l'oeuvre entendue servira d'écrin à chacun des dimanches de Carême. Pour le premier dimanche de Carême, nous serons donc introduits dans la prière par la version chantée du choral « Que Dieu m'aide à réussir ». Lundi, revenant a posteriori et d'une autre manière qu'aujourd'hui sur le premier dimanche du Carême, nous en entendrons la version pour orgue écrite par Jean-Sébastien Bach dans son Orgelbüchlein, au BWV 624. Et mercredi, nous nous nourrirons des versions chorale et instrumentale écoutées successivement.

Que Dieu vous garde sur sa route.  

 



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise