Dans les Hauts de Seine

par Catherine Joncour

Echos ! Dimanche 10 février 2013 : journée de récollection à Suresnes, autour de la figure de l’Abbé Franz Stock. Voir les photos…

En septembre 2008, dans notre diocèse, à la suite d’expériences heureuses dans plusieurs autres diocèses (Troyes, Châlons-en-Champagne, Meaux, Versailles...) et à la demande de certaines paroisses, le Service Diocésain des Vocations (SDV), en accord avec Mgr DAUCOURT, a décidé de proposer le lancement d’un monastère invisible qui rassemblerait sur les paroisses ceux qui portent dans la prière le souci des vocations sacerdotales et religieuses.

"Pour appeler des prêtres, des religieux et des religieuses, le Christ a besoin de notre collaboration. Nous sommes tous concernés pour relayer ces appels et soutenir ceux qui les entendent et y répondent.", telle est la mission que notre évêque confie aux membres du Monastère.

De quoi s’agit-il ?

C’est un monastère car c’est une communauté de priants, membres du peuple de Dieu : enfants, jeunes, adultes, aînés, handicapés, isolés, malades, souffrants, laïcs, prêtres, religieux et religieuses.
Invisible, car il n’a ni murs ni clocher. Chacun est libre d’y participer chez soi, seul ou en famille, ou à l’occasion d’un temps de prière paroissial ou de mouvement et s’engage à prier chaque jour, chaque semaine ou chaque mois.
"Priez donc le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson" (Lc 10, 2) : c’est la seule directive que Jésus nous laisse, la seule solution qu’il nous propose face au manque d’ouvriers et d’ouvrières pour la moisson de Dieu, car c’est Dieu qui prépare, qui appelle et qui envoie ; mais il ne peut envoyer que ceux et celles qui auront répondu.

Comment participer ?

  • Une information a été donnée à tous les curés, chacun étant bien sûr libre de proposer ou non cette initiative dans sa paroisse.
  • Le SDV prépare et envoie aux paroisses qui se sont inscrites un bulletin (pour le moment, 3 sont prévus dans l’année). Ce bulletin est un soutien pour la prière et la réflexion des priants ; il contribue à développer un sentiment de communion dans le diocèse.

Nous rendons grâce pour le bel élan que cette proposition lancée en avril 2008 a déjà suscité dans le diocèse.

Témoignage de Jean-Baptiste Perche Chers priants du monastère invisible, j’ai toujours été très touché par le témoignage de ceux qui prient pour les vocations, pour les séminaristes et pour les prêtres. Je suis convaincu que c’est la prière, votre prière, qui rend fécond notre ministère. Priez ! Priez pour que les jeunes prêtres arrivent à s’insérer avec souplesse dans la paroisse qui leur est donnée et entrent dans l’abondance de la grâce que Dieu a préparée pour eux ! »

Père Paul WIEDEMANN-GOIRAN, vicaire stagiaire
Extrait du Bulletin n°11 du Monastère Invisibles des Hauts de Seine - octobre 2011
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.