Je suis vôtre…

Je suis vôtre, puisque vous m'avez créée,
Vôtre, puisque vous m'avez rachetée,
Vôtre, puisque vous m'avez supportée,
Vôtre, puisque vous m'avez appelée ...

Ste Thérèse d'Avila
© D.R.

Je suis vôtre, puisque vous m'avez créée,
Vôtre, puisque vous m'avez rachetée,
Vôtre, puisque vous m'avez supportée,
Vôtre, puisque vous m'avez appelée,
Vôtre, puisque vous m'avez attendue,
Vôtre, puisque je ne me suis pas perdue,
Qu'ordonnez-vous qu'il soit fait de moi ?

Vous voyez ici mon coeur,
Je dépose sur la paume de votre main
Mon corps, ma vie et mon âme,
Mes entrailles et mes affections ;
Doux époux, ma rédemption
Puisque je me suis offerte à vous,
Qu'ordonnez-vous qu'il soit fait de moi ?

Si vous le voulez donnez-moi l'oraison,
Sinon, donnez moi la sécheresse,
L'abondance et la dévotion, sinon, la stérilité.
Souveraine majesté, je ne trouve la paix qu'ici.
Qu'ordonnez-vous qu'il soit fait de moi ?

Si vous voulez mon repos,
Je veux, par amour, me reposer.
Si vous m'ordonnez de travailler,
Je veux mourir en travaillant.
Dites-moi où, comment et quand ?
Dites, doux amour, dites,
Qu'ordonnez-vous qu'il soit fait de moi ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.