Père Henri Caffarel, apôtre de la spiritualité conjugale

Fondateur du mouvement international des Équipes Notre-Dame, le Père Caffarel développa la pastorale des couples et consacra sa vie à la sainteté des laïcs. Son procès en béatification est en cours.

Père Henri Caffarel
© Archives des Equipes Notre-Dame

Né le 30 juillet 1903 à Lyon dans une famille chrétienne, Henri Caffarel a fait ses études au collège des Maristes. Il a vingt ans lorsque se produit la rencontre qui va orienter toute sa vie : "À vingt ans, Jésus-Christ, en un instant, est devenu Quelqu’un pour moi. Oh ! Rien de spectaculaire. En ce lointain jour de mars, j’ai su que j’étais aimé et que j’aimais, et que désormais entre lui et moi ce serait pour la vie. Tout était joué".
Après ses années de formation, il est ordonné prêtre à Paris par le Cardinal Verdier le 19 avril 1930. Il se consacre alors à la formation spirituelle des chrétiens laïcs, notamment dans le cadre de l’Action Catholique. Il prêche des retraites et guide beaucoup de jeunes qui le rencontrent. Ce sont ces jeunes qui, une fois mariés, font appel à lui pour obtenir des conseils dans leur vie de couple.

Un fondateur

Dès 1939, le Père Henri Caffarel réunit en groupe quelques foyers et les invite à chercher ensemble ce qu’est le chemin de sainteté pour les couples. Peu à peu, il développe une véritable spiritualité conjugale fondée sur le sacrement de mariage. Les équipes de foyers se multiplient et le Père Caffarel lance en 1945 une revue, L’Anneau d’Or, afin de diffuser largement ses enseignements.

Père Henri Caffarel
© Archives des Equipes Notre-Dame

En 1947, les groupes de foyers se structurent en un mouvement nommé les "Équipes Notre-Dame", doté d’une charte. La même année, le Père Caffarel crée un mouvement pour les jeunes veuves de guerre, devenu plus tard "Espérance et Vie". Afin de répondre à sa préoccupation constante − inviter les laïcs à une authentique vie spirituelle grâce à l’oraison quotidienne pour les conduire à la rencontre personnelle avec le Christ −, il lance en 1957 une nouvelle revue, Cahier sur l’oraison, puis il ouvre en 1966 une école de prière à Troussures, dans le diocèse de Beauvais, où il anime chaque année des "Semaines de prière" et donne des cours d’oraison.

Les Équipes Notre-Dame, qui se sont progressivement répandues sur les cinq continents, sont encouragées par l’Église universelle lors d’un pèlerinage international à Rome en 1970, au cours duquel Paul VI prononce un important discours sur la sainteté du couple chrétien. En 1973, à 70 ans, le Père Caffarel quitte son service auprès de cette organisation après avoir assuré sa succession, mais il continue à initier les chrétiens à l’oraison.

Un prophète

Dans sa vie débordante d’activités, les longues heures de prière et d’adoration silencieuses et quotidiennes sont, pour le Père Caffarel, essentielles : "Dans la chapelle de Troussures, assis sur son petit banc de prière, le corps et la tête bien droits, les yeux le plus souvent clos, les mains largement ouvertes sur les genoux, parfaitement immobile, tout recueilli, tout présent à Dieu présent au plus intime de lui-même. Plus rien ne comptait. On aurait dit qu’il était à la fois tout accueil et toute offrande, se tenant devant son Seigneur et son Dieu."

Père Henri Caffarel
© Archives des Equipes Notre-Dame

Il meurt le 18 septembre 1996 à Troussures, où il est enterré. Dans son éloge funèbre, le Cardinal Jean-Marie Lustiger le qualifie de "prophète du 20ème siècle".

Le mariage, chemin de sainteté

"Un vrai foyer chrétien, c’est une grande oeuvre de Dieu, l’éclat du sacrement de mariage est le reflet de l’immense tendresse qui unit le Christ à l’Église." À la suite de rencontres avec des couples, le Père Caffarel répond à leur désir de vivre le sacrement de mariage comme un chemin de sainteté. Par la méditation de la Parole, l’observation, l’écoute des couples, il offre une vision renouvelée de l’Église sur le mariage et la sexualité. Sa spiritualité conjugale est construite non pas à partir de la vie monastique mais à partir de l’état de vie des couples, avec toutes ses exigences, ses difficultés et ses grâces. Elle invite les époux à vivre comme un seul et même amour leur amour conjugal et leur Amour du Christ. Pour vivre l’Évangile dans la vie de couple, la charte des Équipes Notre-Dame insiste sur des points concrets d’efforts, tels que notamment le "devoir de s’asseoir".

"À titre personnel, comme foyer, dans votre amour et dans votre mission : soyez exigeants, vous ne décevrez jamais !".


Amour des époux, amour de Dieu :

Combien souvent l’amour des époux, l’affection entre parents périclitent, précisément parce qu’on néglige de les entretenir et approfondir. Nos amours humaines exigent des rencontres, des échanges, des moments de coeur à coeur. C’est vital. De même pour l’amour de Dieu. Il dépérit dans l’âme du chrétien qui ne se ménage pas chaque jour des moments de rencontre avec son Seigneur, moments d’échanges, d’intimité, c’est-à-dire de prière. C’est non moins vital.
Et qui me rétorque : "Mais où voulez-vous que je trouve le temps de prier ?" me laisse rêveur… Toute la question est de savoir si c’est vital de manger, toute la question est de savoir si c’est vital de prier".

Votre foyer rendra témoignage à Dieu de façon plus explicite encore s’il est l’union de deux "chercheurs de Dieu" selon l’admirable expression des psaumes. Deux chercheurs dont l’intelligence et le coeur sont avides de connaître, de rencontrer Dieu. Des passionnés de Dieu impatients de lui être unis, pour qui Dieu est la grande réalité et que Dieu intéresse plus que tout. Dans un tel foyer, tout est vu et conçu en fonction de Dieu. Et je ne parle pas en théorie. Combien j’en connais, parmi vous, de ces vrais chercheurs de Dieu en qui vibre une corde secrète quand, devant eux, le nom de Dieu est évoqué. Un tel foyer est un lieu de culte : mari et femme y sont ces "adorateurs en esprit et en vérité", tel que les veut le Père (Jn. 4, 23)…".

Père Henri Caffarel


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.