Saint Joseph, le prince discret

Quand nous utilisons le mot discret pour parler de saint Joseph, nous pouvons imaginer une personne qui cherche à passer inaperçue, qui ne veut pas gêner. Pour comprendre la personne de saint Joseph, il nous faut reprendre l’ancien sens du mot latin discretio qui signifie « discernement ». Saint Joseph fut l’homme du discernement, il sut discerner avec la Vierge Marie pour Jésus. À l’unisson avec elle, il conserva la Parole de Dieu et il sut la confronter en permanence avec les événements de la vie de Jésus. Cette discrétion, saint Joseph l’a vécue dans une « prière constante, une prière de bénédiction du Seigneur, d’adoration de sa sainte volonté et de confiance sans réserve à sa providence. ». (1)

Saint Joseph

Un maitre spirituel

L’attitude de Joseph est la première attitude d’âme pour bien discerner : prier paisiblement, non pas fébrilement, prier longuement et pas seulement quand ça va mal, prier pour soi-même afin de demander la lumière pour sa vie à Dieu qui est la lumière de toute vie. Les autres attitudes du discernement sont l’écoute, la décision et la fermeté dans le choix arrêté. Tout cela, Joseph a su le vivre tout au long de sa vie. Écouter en interrogeant son âme, son cœur, son esprit, son corps, c’est interroger son intelligence, son affectivité, sa volonté. Joseph a écouté la Parole de Dieu ; instruit par Dieu, il fut dans la lumière. C’est à Dieu que l’on vient demander la parole ultime.

La vie de saint Joseph est donc une vie de discernement, de prière. C’est ainsi que, lorsque nous récitons le Notre Père, nous disons « Seigneur, que Ta Volonté soit faite » : nous désirons, comme saint Joseph, apprendre la vraie prière, celle qui laisse entendre la volonté de Dieu. Cette prière permet de rendre conformes nos paroles et nos actes avec la Parole de Dieu. Saint Joseph nous apprend à avoir une vie intérieure contemplative, qui va nourrir toutes les actions que nous faisons. Nous voyons alors que la discrétion de saint Joseph en fait un maître spirituel, un exemple lumineux de vie intérieure. Cela explique le climat de silence qui l’entoure.

Saint

Un homme d’action

Qualifié de père silencieux, les évangiles ne nous rapportent aucune parole de saint Joseph mais un grand nombre d’actes éloquents : il prend Marie chez lui, il s’occupe de l’enfant, il organise la fuite en Égypte... Saint Joseph, le grand silencieux, parlerait-il à travers ses actes justes ? En hébreu il existe un mot qui réunit les termes parole et action, le mot dabar. Saint Joseph s’exprime par ses actes. Il réconcilie les paroles et les actes. Comme l’écrira saint Jean-Paul II dans l’exhortation apostolique Redemptoris custos : « L’apparente tension entre la vie active et la vie contemplative est dépassée en lui de manière idéale, comme cela peut se faire en celui qui possède la perfection de la charité. » (n°27).

La grâce du silence est l’accomplissement des actes réalisés en conformité avec la parole de Dieu. Saint Joseph nous apprend à avoir une vie intérieure qui va nourrir toutes les actions que nous faisons. Mais si nous n’avons aucune parole de saint Joseph dans les évangiles, cela ne veut pas dire qu’il ne parlait point. Il aurait été un triste compagnon pour la Sainte Vierge s’il n’avait jamais rien dit ! Mais il n’était pas bavard, il disait « juste » ce qu’il fallait dire, ni plus, ni moins, quand il le fallait et comme il le fallait. Bref, il parlait peu, mais il parlait bien. Quel exemple pour notre siècle où l’on parle tant !

Il serait bon de relever et de méditer la leçon de silence que nous donne saint Joseph car ce chemin est un chemin vers la sainteté. D’après Bernard de Clairvaux : « Si vous considérez sérieusement l’examen rigoureux que le grand Juge fera des paroles, vous n’aurez pas beaucoup de peine à vous taire... C’est le silence qui commence les Saints, c’est lui qui les continue, c’est lui qui les achève. »

Le silence est requis pour trouver son identité profonde, rassembler sa pensée propre, hériter de soi, prendre de la distance, donner du relief, mettre de l’épaisseur à ce que l’on a dit ou à ce que l’on s’épargne de dire. Le silence est une force, c’est ce que rappelle le cardinal Robert Sarah dans son dernier ouvrage (2). Dans une époque de plus en plus bruyante, alors que la technologie et les biens matériels ne cessent d’étendre leur emprise, le silence peut être vécu comme une épreuve, une angoisse. Le cardinal Robert Sarah nous dit que la vie est une relation silencieuse entre le plus intime de l’homme et Dieu. Mais pour susciter et habiter le silence, il nous faut un maître. Telle est la mission de saint Joseph.

Cette école de la sainteté chez saint Joseph en fait un homme parlant au sens littéraire. Elle fait aussi de lui le patron du discernement. Confions-nous à sa protection et prions pour aller de l’avant avec courage sous sa protection.


Pour aller plus loin...

Saint

> Joseph L’éloquence d’un taciturne
de Philippe Lefebvre, Éditions Salvator

Ce livre se propose d’appréhender, à la lumière de l’Ancien Testament, les textes évoquant Joseph dans les évangiles de Matthieu et de Luc. Partons donc à la découverte de cette richesse : Adam, le Joseph de la Genèse, Moïse, David, Urie, Élie et quelques autres éclairent Joseph de lumières inattendues. Il apparaît alors dans sa vérité : il est l’époux de Marie. Comme c’était le cas pour Adam, il reçoit de Dieu lui-même Marie comme femme à l’orée du Nouveau Testament. On ne peut penser Joseph et Marie l’un sans l’autre. Joseph annonce ainsi Jésus, « l’Époux qui vient » ; il est, devant Dieu, le fils avant le Fils.

1. Pape Benoît XVI , Angélus, Place Saint-Pierre, 18 décembre 2005
2. Cardinal Robert SARAH, avec Nicolas DIAT, La force du silence ; Contre la dictature du bruit, Fayard, 2016



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.