img10.jpg

La liberté pour quoi faire ?

Être libre, n’est-ce pas ce que je désire profondément ? Mais serai-je libre si Dieu a un projet sur moi ? Et ne vais-je pas perdre pas ma liberté en m’engageant ? Comment acquérir la vraie liberté et la garder ?

liberté
© D.R.

Liberté chérie… Nous aimons, j’oserais dire nous vénérons, notre liberté. Peut-être trop d’ailleurs. Cette vénération est poussée si loin que la liberté finit par ressembler à ces magnifiques bijoux que nous laissons au coffre ou mettons dans des musées de peur de les abîmer. Et si le meilleur hommage à faire à la liberté consistait à s’en servir ? Car la liberté est une capacité qui nous est donnée. Encore faut-il s’en servir ! Elle est donc finalisée. Elle sert à quelque chose. Elle est donnée à l’homme pour qu’il atteigne sa fin. Être libre, pour l’homme, signifie choisir les modalités par lesquelles il atteint sa fin. Oui tu es libre, vraiment libre, c’est-à-dire que tu es véritablement maître des modalités pour devenir pleinement homme. Et le but de ta vie d’homme ou de femme, c’est Dieu. Tu es donc libre des moyens pour aller à Dieu : pompier, médecin, ingénieur, avocat, etc.

Un compagnon de route

Ce qui est particulier en Dieu, c’est sa dimension personnelle. Le but du chemin est donc de rencontrer une personne et cela change tout. Qui plus est, ce Dieu personnel n’est pas seulement au bout du chemin mais à tes côtés pour t’aider sur le chemin. Enfin, il n’est pas un compagnon comme les autres car il veut tout partager avec toi dès maintenant et pour l’éternité.
Dès lors, tu n’es plus seul dans le choix des moyens. Il a peut-être un avis sur le moyen le plus adéquat pour toi t’atteindre le but. Très probablement, il te propose une alliance pour la route. Tous tes choix peuvent ainsi être mis dans la lumière de Dieu.

Ta vocation particulière

Trouver ta voie peut commencer par le choix de ton orientation professionnelle. Mais il y a plus. Peut-être t’appelle-t-il de manière particulière à le suivre ? Peut-être t’appelle-t-il à l’amour surnaturel des époux unis dans le Christ ? Peut-être t’appelle-t-il à te consacrer à lui entièrement dans ton corps et dans ton cœur ? Cet appel n’est en rien une violation de ta liberté. Il la sollicite. Qui songerait que demander "Veux-tu m’épouser ?" à celui ou à celle qu’on aime est une atteinte à sa liberté ? Répondras-tu à cet appel ?

La réponse t’appartient. Elle est précisément le signe de ta liberté. Ce qui est sûr, c’est que Dieu ne reste pas les bras croisés en attendant ta réponse. Il veut t’aider à dire « oui » si tu le lui demandes. Tu comprendras alors de mieux en mieux que cet appel de Dieu est aussi ta vocation. Cela devient votre affaire à tous les deux. Et, si tu le veux, tu iras jusqu’à l’engagement de toute ta vie. Alors, j’ose le dire, tu seras vraiment libre. Tu lui ressembleras, lui qui se donne totalement par amour.

à Nanterre

à Créteil

à Paris

à Pontoise

à Versailles

à Meaux