Prêtre diocésain à Meaux

Meaux

Les responsables du Service des Vocations jeunes hommes de Meaux


Père Guillaume de LISLE

Père Guillaume de LISLE
Lui écrire


Père Charles Cornudet

Père Charles Cornudet
Lui écrire


Prêtre et en vacances

Père
Thierry Leroy

Père Thierry Leroy,
délégué aux séminaristes

Les vacances !... Je me souviens d’une discussion. C’était au siècle dernier, j’étais encore un jeune prêtre. Un paroissien s’étonnait que je parte en vacances : « Prêtre, ce n’est pas un simple métier ! Vous l’êtes 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 ! ». C’est justement parce que ce n’est pas « un simple métier » qu’il est nécessaire de vivre régulièrement la réalité de notre ordination selon d’autres modes : retraites, pèlerinages et… les vacances ! Il y a tant de modalités possibles dans une vie de prêtre, de chrétien… et de séminariste. Chacune d’elles contribue à l’unification de notre personne.
Ainsi, les vacances sont un lieu de croissance personnelle, un véritable espace d’éternité. Si elles ne sont pas un « divertissement » au sens pascalien du terme – esquive, fuite d’une réalité affligeante, étourdissement passager… – bref, si elles ne sont pas le lieu d’une « vie parallèle », elles facilitent un retour en nous-mêmes. Parfois difficile à maintenir dans les aléas et le planning serré de notre vie, notre liberté intérieure s’élargit et s’approfondit. Et nous progressons dans la rencontre avec Dieu et avec nos frères et sœurs.
Pendant quelques jours ou quelques semaines, les horaires plus lâches et les contraintes moins fortes libèrent notre capacité à rencontrer, à contempler et à rendre grâce. Alors, les réalités les plus simples qui, dans la vie agitée, apparaissent parfois comme une perte de temps, deviennent denses et riches. Nous prenons le temps de nous reposer, de lire et d’écouter, de rêver et de voyager, de marcher, de créer, de contempler. Seuls ou avec nos amis. Ce recentrement sur soi n’est pas de l’égoïsme ; en réalité, il nous ouvre à autrui.
Le simple examen de la durabilité de cet élan dans la période consécutive aux vacances nous permet de vérifier que celles-ci ont été vécues dans l’authentique générosité de l’ouverture du cœur et de la transparence. « Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux…
Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu »
(Mt 5, 3.8).

Les vacances de Jean-Baptiste

jb-cottin.jpg

« Les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné. Il leur dit : “Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu.” De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux, et l’on n’avait même pas le temps de manger. Alors, ils partirent en barque pour un endroit désert, à l’écart. » (Mc 6,30-32).

Quand arrive le temps des vacances, on pense tout de suite à toutes les possibilités qui s’ouvrent à nous : nous pourrions aller visiter tel membre de notre famille dans tel endroit, puis aller gravir telle montagne, puis aller faire du bateau à tel endroit… Pourtant, quand on écoute bien l’évangile, Jésus ne donne pas tant de choix à ses disciples. Il leur dit simplement : « Venez à l’écart dans un endroit désert et reposez-vous un peu. » Le temps de vacances que nous propose le séminaire s’identifie à celui que le Christ propose à ses disciples. C’est un vrai temps pour s’éloigner de la vie quotidienne et des diverses sollicitations auxquelles nous sommes confrontés tout au long de l’année. Pendant les vacances, le Christ nous invite à nous éloigner dans un endroit désert, pour nous reposer, et non pour faire mille autres activités.
Durant l’année scolaire, nous passons beaucoup de temps aux études ou en pastorale, les week-ends se limitent souvent à une après-midi libre, et déjà la semaine de cours reprend. Il est vrai que devenir prêtre demande un grand investissement de toute la personne dans le travail intellectuel et pastoral. Suivre Jésus partout où il va peut-être parfois fatigant.
« De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux, et l’on n’avait même pas le temps de manger. » : pour cette raison les vacances sont pour nous aussi, comme pour les apôtres, une invitation à se retirer à l’écart, à laisser là son travail pour se reposer… Ou plutôt pour se reposer UN PEU ! En effet, le Christ précise « un peu ». Les vacances d’un séminariste oscillent alors entre apostolat et repos. Ainsi, nous pouvons goûter à la joie qu’ont eue les apôtres de suivre Jésus dans sa vie terrestre.
Les temps d’apostolat sont pour nous un moyen de ressourcement spirituel car nous avons la joie de découvrir la beauté de la croissance des jeunes dans leur vie humaine et spirituelle. Nous touchons aussi de plus près ce qu’est un pasteur qui conduit son troupeau vers la Jérusalem céleste. Le temps de repos, quant à lui, doit nous permettre de nous détendre un peu. C’est pourquoi ce que nous faisons de nos vacances est aussi vu avec notre père spirituel et notre supérieur, afin qu’ils nous aident, chacun dans sa compétence, à faire de nos vacances un temps fructueux à la suite du Christ. Nous discernons ainsi ce qui va nous permettre de reprendre des forces pour la suite de la mission et pour notre vie à la suite du Christ.
N’oublions donc pas cette petite phrase de Jésus qui peut paraître anodine dans cet évangile, mais qui, au fond, est pleine de sens et de vérité pour nous aider à le suivre partout où il va.

« Venez à l’écart dans un endroit désert et reposez-vous un peu »

Jean-Baptiste Cottin,
séminariste

Séraphin en vacances

>Séraphin en vacances

Je suis un chrétien « Obélix », c’est à dire que je suis tombé dans la marmite de la foi quand j’étais petit. Je suis l’aîné d’une famille très soudée de huit enfants, à qui nos parents ont transmis la foi dès notre plus jeune âge. La messe dominicale et la prière en famille tous les soirs ont ainsi rythmé mon enfance. En grandissant, j’ai arrêté de « suivre » mes parents, et ma foi est devenue plus personnelle. À travers des sessions d’été organisées pour les familles par la communauté du Verbe de Vie dont je suis proche depuis quinze ans, puis par des camps ados et par le scoutisme, ma foi s’est développée et j’ai commencé à rencontrer de façon régulière mon père spirituel. Après mon bac, mes parents ont déménagé, et je suis resté pour mes études en région parisienne.
La prière, qui rythmait ma journée dans un cadre familial, est devenue individuelle, la question d’un appel au sacerdoce me travaillant alors depuis quelque temps. Je me suis vite rendu compte que sa régularité avait du mal à s’accorder à ma vie d’étudiant. Je profitais donc d’autant plus des vacances chez mes parents et de la régularité des horaires pour prier.
Quelques années ont passé depuis et, depuis mon entrée au séminaire, les vacances sont encore souvent l’occasion de se retrouver en famille. La prière familiale est toujours présente, et sa forme n’a presque pas changé en quinze ans. Mais les vacances me permettent également de rejoindre des sessions du Verbe de Vie, de retrouver les étudiants et jeunes pros avec qui ma foi et ma vocation ont mûri, ou encore de participer à des camps. Ces temps de mission sont à chaque fois pour moi l’occasion de renouveler et de préciser mon appel.

Séraphin de Fombelle,
séminariste en 1ère année de philosophie


Le service des vocations propose

Samedi 23 juin 2018
Grand rassemblement de la jeunesse à Meaux
Après-midi : tournoi de foot inter-aumôneries,
Soirée : repas pour les aumôneries, barbecue pour les Jmjistes, repas vocation avec Mgr Nahmias à 19h00,
20h30 : veillée, suivi vers
22h30 à la cathédrale d’une nuit entière d’adoration, pour les vocations sacerdotales et religieuses dans le diocèse.

Dimanche 24 juin 2018
15h30 : ordinations diaconales en vue du sacerdoce à la cathédrale de Meaux.

Dossier spécial ordinations diaconales à Meaux 2018

Du 6 au 12 juillet 2018
Pèlerinage du diocèse à Lourdes avec Mgr Nahmias. Pèlerins valides, catéchumènes, jeunes, hospitaliers, vivre un pèlerinage pour soi-même mais aussi en se mettant aux services des pèlerins malades avec l’hospitalité diocésaine. Contact : 01 64 36 51 64 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Du samedi 4 au dimanche 12 août
Créé par le diocèse de Meaux pour les 18 - 35 ans, L’École des Disciples se déroule à Lourdes sur 9 jours. L’objectif est de connaître le Christ de plus près en se mettant à son école, puis d’être envoyé en mission pour vivre l’évangile et l’annoncer. Plus d’infos sur https://www.facebook.com/ecoledisciples77

Du 27 au 30 août 2018
Session de rentrée des séminaristes et du service des vocations.

Et toujours des rencontres individuelles pour faire le point sur sa vocation…

Voir les propositions du Service des Vocations de Meaux



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.