Prêtre diocésain à Nanterre

Nanterre


Le responsable du Service des Vocations jeunes hommes de Nanterre


Père Richard Greenslade

Père Richard Greenslade
Lui écrire


Discerner une vie consacrée dans l’esprit de Madeleine Delbrêl

Père Gilles François

Père Gilles François,
Postulateur de la cause
en béatification de Madeleine Delbrêl

Madeleine Delbrêl devient, au fil des années, une source spirituelle pour un nombre croissant de personnes d’âges, de milieux et de sensibilités très différentes. Sa réputation de sainteté grandit : le pape François vient de la déclarer vénérable le 26 janvier dernier et nous sommes maintenant invités à prier pour sa béatification. Elle est connue non seulement en France mais aussi en Allemagne, en Italie, en Espagne maintenant, et dans bien d’autres pays.
Elle se convertit à l’âge de dix-neuf ans, en 1924. Sa vie fut marquée par une volonté d’appartenance au Christ : « ’aurais voulu uniquement appartenir, entièrement et seulement, à Jésus-Christ, notre Seigneur et notre Dieu  essayer de vivre son Evangile ; être disponible sans restriction à sa volonté, au plus intime de l’Eglise et pour le salut du monde. » Et, en même temps qu’à Jésus-Christ, appartenir à ceux qui attendent sa parole et aux pauvres, ses préférés. Elle s’y est plutôt bien employée, la profondeur de son union au Christ la rendit modeste, audacieuse et libre. Consciente de l’immensité et des limites d’un engagement avec Lui, elle chemina avec une quinzaine de femmes. Cette filiation directe est close maintenant et d’autres se dessinent. Parmi celles-là, j’ai été conduit à accepter de coordonner une initiative : « Discerner une vie consacrée dans l’esprit de Madeleine Delbrêl ». Il s’agit de weekends de formation, de prière et de mise en contact ainsi que de retraites annuelles. Cela ne préjuge en rien d’un résultat unique mais nous accueillons des désirs de faire la volonté de Dieu là où l’on est : diocèses, mouvements, communautés, fraternités, etc. Une douzaine de personnes ont débuté, d’autres demandes arrivent.
De cela peut émerger des initiatives nouvelles. Nous essayons de fournir une aide au discernement par une solide information.
Madeleine reste encore largement méconnue. Elle rejoint actuellement des jeunes adultes, femmes et hommes, mais aussi des personnes déjà insérées dans la société et dans l’Eglise et qui ont un désir de vie consacrée contemplative et active au cœur du monde.

Apprendre à connaitre les jeunes en vue de leur faire connaitre le Christ

père Victor Vincelot

Témoignage du père Victor Vincelot, vicaire à Rueil-Malmaison

Quelle est votre mission au sein des paroisses de Rueil ?

J’accompagne l’aumônerie de l’enseignement public ; je suis aumônier des 6es et 5es du Centre Madeleine Daniélou. Je suis également aumônier de trois groupes scouts. En tant que vicaire à Rueil où il y a quatre paroisses, je célèbre des baptêmes, des enterrements, je prépare des couples au mariage et je célèbre la messe au quotidien.

Qu’est-ce qui vous tient à cœur dans cette mission ?

Ce qui prend le plus de place dans mon ministère, ce sont les jeunes que je retrouve, à l’aumônerie, à l’école, à la paroisse ou dans les groupes scouts. L’enjeu pour moi, c’est de les connaître en vue de leur faire connaître le Christ : les connaître par leur nom, savoir qui ils sont, ce qu’ils portent ; quelles sont leurs joies, leurs tristesses, leurs angoisses, leurs préoccupations de jeunes d’aujourd’hui. On les prend comme ils sont et on cherche à devenir un compagnon de route sur le chemin de la connaissance du Christ, afin qu’ils vivent eux-mêmes une rencontre personnelle avec Lui. C’est ce qui est fondamental pour leurs vies.

Y a-t-il beaucoup de jeunes à Rueil ?

Rueil dispose de 80 000 habitants, 4 paroisses, 260 jeunes inscrits à l’aumônerie, et de gros établissements de l’enseignement catholique : donc beaucoup de jeunesse mais avec ce défi des villes de banlieue où cette jeunesse n’est pas forcément ancrée. Elle a tendance à s’échapper.

Qu’avez-vous découvert depuis que vous êtes à Rueil ?

J’ai eu de la chance en arrivant. En tant que plus jeune prêtre du diocèse, je me suis retrouvé avec le doyen du diocèse qui a 70 ans de sacerdoce. Il est décédé le mois dernier, mais c’était une belle grâce pour moi car cela m’a permis de m’inscrire dans une histoire où nous sommes héritiers de ceux qui nous ont précédés dans la mission. Je découvre aussi l’accompagnement de personnes, des individuels ou des couples pour la préparation au mariage, par exemple. Pour moi, en tant que prêtre, c’est une grande joie d’apprendre à connaître ces personnes et d’être témoin de leur cheminement.

ACTUALITÉS DU SERVICE DES VOCATIONS

2 juin 2018 : Journée Portes Ouvertes du Séminaire St Sulpice à Issy les Moulineaux

Au programme de la journée :

  • 14h00 : Ouverture et rencontre avec les séminaristes.
    Visite du séminaire, boutique, buvette.
  • 16h30 : Concert spirituel avec le séminaire russe orthodoxe de Paris
  • 19h : Vêpres solennelles
  • 20h : Dîner
  • 21h : Adoration

 

Voir les propositions du Service des Vocations de Nanterre



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.