Prêtre diocésain à Versailles

Versailles


Les responsables du Service des Vocations jeunes hommes de Versailles


Père Mathieu de Raimond
Père Mathieu de Raimond
Lui écrire


Père Pierre Amar
Père Pierre Amar
Lui écrire


2017 : une année jubilatoire !

Père Matthieu Dupont

Père Matthieu Dupont,
Recteur du séminaire de Versailles

Chers amis,
Nous avons fêté, cette année, le dixième anniversaire de la réouverture du séminaire de Versailles. A travers les photos que vous découvrirez, je vous propose de rendre grâce pour l’OEuvre de Dieu réalisée dans le cœur de ceux que le Seigneur appelle. Toute formation d’un futur prêtre est « intégrale », elle unifie les quatre axes de la formation sacerdotale : humain, spirituel, intellectuel et pastoral. Ce sera l’occasion pour moi de quatre actions de grâce.
Je voudrais d’abord rendre grâce avec vous pour la belle humanité de ces jeunes hommes. Leurs familles les ont portés, des mouvements et notamment le scoutisme les ont structurés. Le séminaire vient parfaire cette humanité en leur offrant un temps de découverte de leurs qualités mais aussi d’acceptation de leurs limites. Ils deviennent, alors, pleinement hommes en assumant leurs forces, leurs limites, leur masculinité au sein de la communauté familiale et fraternelle qu’est le séminaire.
Cette vie toute humaine est traversée par l’appel de Dieu. Les séminaristes entrent en amitié intime avec le Christ par l’accueil de Jésus dans sa Parole, son Eucharistie et son Eglise. Accompagnés de leur père spirituel, ils se laissent aimer et former dans l’Esprit-Saint. Je rends grâce avec vous pour la grande disponibilité des séminaristes à l’action de Dieu.
Nos séminaristes sont des chercheurs de la Vérité et donc de Dieu. Ils cultivent un regard d’émerveillement sur le monde qui les entoure. Choisissant de trouver Dieu dans sa Création, ils se laissent interroger et entrent dans les pensées, y compris contemporaines, pour chercher le sens des choses. Je rends grâce avec vous pour leur curiosité, leur fidélité et leur inventivité dans les études.
Enfin, leur cœur se transforme ! Peu à peu, ils cultivent les attitudes du Bon Pasteur. Ils écoutent, cheminent, enseignent. Ils marchent au pas de ceux qui leur sont confiés. Ils laissent grandir en eux les sentiments mêmes de Jésus. Je rends grâce pour le don d’eux-mêmes dans leur apostolat auprès des tous.

Que cette nouvelle année soit belle, heureuse et fervente pour vous et vos familles. Gardez bien dans vos prières les 34 séminaristes de notre diocèse. Ils comptent sur votre soutien et votre prière.

Bien fraternellement


Scoutisme et émergence des vocations

Père Matthieu Berger

Père Matthieu Berger,
aumônier diocésain SUF

Le scoutisme nous propose, d’une manière unique, de nous laisser déranger dans notre vie douillette et quotidienne, en d’autres termes pour le pape François, de « quitter notre canapé et de chausser les crampons ». Or, toute vocation commence par un dérangement : serais-je appelé à autre chose qu’au mariage ? Quelle bousculade ! Être dérangé, voilà la grâce fondamentale que nous offre cette pédagogie scoute. Le scoutisme dérange car il nous donne d’exercer des talents qui resteraient bien enfouis si on ne se retrouvait pas trois semaines à vivre sans eau, sans électricité et sans téléphone portable, ou à marcher des kilomètres sans raison apparente. Tous ces dérangements atteignent plus fondamentalement notre être profond, car ils nous donnent de retrouver en quelque sorte le contexte de notre condition originelle. Vous savez, celle du jardin voulu par Dieu pour nous, lorsque la nature et l’autre ne sont pas un danger, une menace, mais au contraire un milieu qui protège, qui abrite et qui nourrit.
L’enjeu du scoutisme est de nous donner des lieux et moments qui nous rapprochent de cette condition de créature de Dieu moins abimée par le monde : la nature, la fraternité entre les hommes, la relation vraie avec Dieu et avec les autres. Ce sont ces moments de vérité avec soi-même, pétris d’aventure, de service et de progression spirituelle qui nous protègent de tout ce pour quoi l’on n’est pas fait et nous met en situation de répondre à notre vocation : « Que le péché, les désillusions, l’argent et les honneurs n’émoussent pas ta vocation » (départ routier). Un scoutisme authentique donne le courage de ne pas renoncer à sa vocation personnelle et permet de se « réaliser pleinement et de répondre chaque jour à sa vocation » (parole de feu).

Le séminaire de Versailles

Découvrir le site du séminaire de Versailles

le site du séminaire  de Versailles

Voir les propositions du Service des Vocations de Versailles



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.