logo facebook

L'entrée au séminaire

L'entrée au séminaire

Cardinal André Vingt-Trois, Archevêque émérite de Paris

A quel moment décider d’entrer au Séminaire ?

« Cela dépend de l’histoire et du cheminement de chacun. Mais je pense qu’on n’échappe pas à cette réalité qui est que, pour être prêtre, il faut arrêter de faire autre chose. Je ne sais quel est le meilleur moment pour arrêter, mais je vais vous donner des exemples, ce sera peut-être plus facile… » (Cardinal André Vingt-Trois, Archevêque émérite de Paris)


A lire, à voir, à écouter...

> Dans un dialogue simple, fraternel, le Cardinal Vingt-Trois répond à la question des jeunes présents à la fête du Séminaire de Paris :
A quel moment décider d’entrer au Séminaire ?
Attention : Le son de la vidéo n’est pas très bon… mais la réponse du Cardinal est excellente !

> Un bel éclairage du Cardinal Vingt-Trois sur ce moment où un jeune homme choisit de répondre à l’appel à devenir prêtre :
Un jour, il faut se décider...


Mgr Jérôme Beau, ancien évêque auxiliaire de Paris et ancien directeur de l‘Œuvre des VocationsAvez-vous noté une évolution dans la formation des séminaristes ?

Oui, notamment dans l’exigence de la fraternité et la collaboration avec les laïcs. À travers la vie en maisons situées en paroisse, les séminaristes sont amenés, aujourd’hui, à admirer ce que font les laïcs. Et donc à mieux comprendre leur ministère de prêtre, à savoir : servir la communauté qui leur est confiée. Les laïcs ne sont pas les exécutifs du prêtre. Ils doivent discerner, avec les prêtres, sur la vie et l’avenir de la communauté ecclésiale. C’est tout l’objet du travail mené avec le cardinal André Vingt-Trois autour des conseils pastoraux. Je pense qu’une partie du cléricalisme, critiqué aujourd’hui par le pape, vient de la tentation identitaire de notre époque. Dans l’Église, on peut parfois être tenté de se donner sa place dans la communauté au lieu de la recevoir.(Mgr Jérôme Beau, ancien évêque auxiliaire de Paris et ancien directeur de l‘Œuvre des Vocations - extrait de Paris Notre-Dame du 5 septembre 2018)


Quel parcours vers le Séminaire ?

Tout jeune homme qui désire entrer au Séminaire catholique pour devenir prêtre doit d'abord s'adresser au Service des Vocations de son diocèse.

Pour les diocèses de Paris, Nanterre et Versailles, une année de fondation spirituelle est prévue avant la formation au Séminaire catholique. Pour le diocèse de Paris, cette année de fondation spirituelle se vit à la Maison Saint-Augustin ; pour le diocèse de Nanterre à la Maison Madeleine Delbrêl et pour le diocèse de Versailles à la Maison saint Jean-Baptiste.



A lire, à voir, à écouter...

Lettre sans précédent de Benoît XVI aux séminaristes du monde :
Tout en donnant aux futurs prêtres des points d’attention, il les assure de sa prière et de son soutien.

La maison Madeleine Delbrêl

video

> Le Père Grégoire Leroux présente la maison saint Jean-Baptiste, propédeutique du diocèse de Versailles, dont il est actuellement le responsable


Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.