logo facebook


Lundi 11 mars : « Cette chère dernière place »

Retraite de carême avec Mgr Denis Jachiet

Voir toutes les méditations

Agé de 28 ans, Charles de Foucauld entre dans l’église Saint Augustin. Il va vers l’abbé Huvelin, se confesse à lui et toute sa vie bascule en un instant. Il retiendra cette parole de l’abbé Huvelin : « Jésus a tellement pris la dernière place que personne n’a pu la lui ravir ».

Des années plus tard, il écrira au Père abbé de Notre-Dame des Neiges : « Etre un bon religieux, plein d’humilité, de pauvreté, d’obéissance : c’est bien ce qu’il faut demander au Bon Dieu pour moi. Etre avec Lui un pauvre et humble ouvrier, mener dans la fidélité, l’amour, la reconnaissance, la vie la plus basse. Etre toujours à la dernière place, cette chère dernière place qui a tellement été la sienne ici-bas ».

Depuis le jour de sa conversion, Charles de Foucauld n’a cessé de la chercher cette dernière place, ce lieu d’humilité, ce lieu où il se sent proche de Jésus qui « s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes, reconnu homme à son aspect, qui s’est abaissé ». (Ph 2, 7-8)

Pendant ce carême, tout en exerçant nos responsabilités et en tenant nos charges, cherchons où est cette dernière place, où est ce lieu d’humilité où nous pouvons nous tenir tout proche de Jésus.


Vers la lumière

Copyright Musique :

Extrait de « Vers la lumière » - CD du groupe Dei Amoris Cantores,
Chant : Sauve-nous – compositeur : Communauté Saint Jean
Éditeur : Deiamoriscantores.com

 



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.