Retraite de carême avec Mgr Denis Jachiet

Vendredi 29 mars : « Ayons cette bonté spéciale… »

Voir toutes les méditations

Charles de Foucauld a pris pour devise « Caritas » et il a voulu porter sur son habit religieux le Sacré Cœur de Jésus surmonté d’une croix. Toute sa vie, il a cherché à manifester l’amour de Dieu, par sa vie en premier, ne pouvant le faire en paroles.

Il médite sur la miséricorde. Ecoutons-le : « Soyons bon avec tout le monde, mais ayons cette bonté spéciale qui s’appelle miséricorde. En étant bon pour tous, occupons-nous beaucoup plus de ceux qui sont dans le besoin : besoin de l’âme pour les pécheurs, besoin du cœur pour les malheureux, besoin du cœur et du corps pour les pauvres et les malades, tous les besoins pour les enfants et les vieillards, car ils réunissent d’ordinaire tous les besoins. »

La miséricorde, littéralement, c’est le cœur qui se penche sur la misère. Non pas sa misère propre, nous y consacrons souvent trop d’énergie. Non, le cœur qui se penche sur la misère de l’autre, sur les besoins de l’autre, sur ce qui le peine, ce qui le fait souffrir, et qui s’apitoie sur cette peine.

Plutôt que de nous apitoyer sur nous-même, si nous nous intéressions davantage aux besoins de l’autre, pour les porter, chercher à y répondre, les présenter au Seigneur, et laisser notre cœur se transformer à l’imitation de Dieu rempli de miséricorde envers chacun de nous.


Sauvé

Copyright Musique :

Extrait de "Sauvé" - CD du groupe Dei Amoris Cantores,
Chant : Chemin de lumière - compositeur : Martin Szersnovicz
Éditeur : Deiamoriscantores.com

 



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.