logo facebook


Lundi 15 avril : Du désert… vers la victoire !

Retraite de carême avec Mgr Denis Jachiet

Voir toutes les méditations

Alors que le Carême va toucher à sa fin, essayons de mieux comprendre le sens de ce passage par le désert. Charles de Foucauld, en méditant le psaume 104, nous dit : « Dieu nous a tirés du monde de sa propre main, sans que nous ayons rien fait pour cela. Il nous a conduits au désert pour y passer les quelques jours de notre vie, dans la sainteté et nous y purifier avant d’entrer dans la terre promise. Le désert n’est qu’un passage très court, un temps de purification et d’épreuves, tout plein de grâces infinies et sublimes, où l’on reçoit la Loi de Dieu, on y célèbre son culte autant qu’on peut le célébrer sous la tente. »

Mais demandons-nous quel est le sens de ce passage court par le désert. Là encore, Charles de Foucauld nous éclaire : « Au désert, on est vainqueur miraculeusement de tous ses ennemis pourvu qu’on prie et qu’on obéisse au guide que Dieu nous donne. » En effet, pour Charles de Foucauld, le désert est le lieu du combat spirituel, et c’est bien cela que nous menons pendant ce temps de carême. Et Charles de Foucauld de conclure : « Au désert, Dieu est toujours avec nous, au milieu de nous : Dieu nous y parle. Et il ne nous laissera dans ce désert que le temps nécessaire pour la formation de nos âmes, nécessaire pour que nous soyons dignes et capables d’être introduits dans la vraie terre promise, au Ciel. »


Vers la lumière

Copyright Musique :

Extrait de « Vers la lumière » - CD du groupe Dei Amoris Cantores,
Chant : J’espère en silence – compositeur : Martin Szersnovicz
Éditeur : Deiamoriscantores.com

 



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.