logo facebook


Mardi 11 décembre : le boumian, figure de l’étranger

Retraite d'Avent avec le Père Vincent Thiallier

Voir toutes les méditations

Loin d’évoquer avec nostalgie un monde du passé idéalisé, la crèche provençale intègre les différents aspects de la société, dans sa diversité et la violence qui présidait parfois aux relations. Le santon du boumian en est le signe. S’il est une figure familière d’un village du XIXe siècle, il est aussi le symbole des confrontations parfois brutales dans cette société. Il est le signe de la différence, le nomade, face aux habitants sédentaires, il est aussi celui qu’on rend responsables des vols, à tort ou à raison.

Et pourtant, il se trouve associé aux autres dans la cohorte des villageois qui vont adorer le Seigneur. C’est là une image du peuple saint. Loin d’être un ensemble uniforme, c’est un peuple rassemblé, convoqué par le Christ.

Figure de l’étranger, le boumian résonne aussi de multiples échos bibliques dans le peuple de Dieu qui fut lui-même immigré. Dieu le rappelle à son peuple lorsqu’il scelle l’alliance : « Tu n’opprimeras pas l’immigré : vous savez bien ce qu’est sa vie, car vous avez été, vous aussi, des immigrés au pays d’Égypte » (Ex 23, 10). Dans le Christ, ce qui sépare les hommes tombe, saint Paul l’écrit aux Éphésiens : « C’est lui, le Christ, qui est notre paix, des deux, le Juif et le païen, il a fait une seule réalité ; par sa chair crucifiée, il a détruit ce qui les séparait, le mur de la haine […] il a voulu créer en lui un seul Homme nouveau en faisant la paix » (Ep 2, 14.15).

Devant la crèche, tout homme est invité, mais une place particulière est réservée à celui qui n’est accueilli nulle part ailleurs. Que la figure du boumian nous stimule pour leur faire une place.


Photo : © Diocèse de Paris

Musique : "O Tannenbaum" (Mon beau sapin). Auteur/compositeur : Ernst Anschütz (1780–1861) à partir d'une mélodie populaire. Interprétation : Choeur U.S. Army Band "Pershing's Own". Source : Wikimedia Common

 



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.