logo facebook

×

Avertissement

Joomla\CMS\Cache\Storage\FileStorage::_deleteFolder JFolder::delete : impossible de supprimer le répertoire. Chemin : /home/bexxxpu/sites/jml_prod/web/cache/page

Mercredi 2 décembre : La grâce de l’enfance

La grâce de l’enfance

"Veiller avec Sainte Geneviève dans l’attente de Noël"

Retraite en ligne avec le Père Vincent Thiallier proposée par l’Œuvre des Vocations


 

Après avoir regardé la figure de sainte Geneviève veillant sur Paris, revenons à ses origines. C’est à nouveau une des peintures de Pierre Puvis de Chavanne au Panthéon qui nous conduit. Au-dessus des scènes principales du cycle, une frise de saints et de personnages historiques parcourt tout l’édifice. Mais à droite en entrant dans la nef, c’est un nourrisson auréolé dans un berceau veillé par trois anges. Nous connaissons les faits et gestes de la sainte par la Vita, écrite en latin, 18 ans après sa mort par un auteur anonyme. Il rapporte la prophétie de l’évêque d’Auxerre, saint Germain. Alors que Geneviève est encore une petite fille, il s’adresse à ses parents Severus et Gerontia : « – Cette enfant est-elle votre fille ? – Elle est nôtre, Seigneur. – Heureux êtes-vous d’être les parents d’un tel rejeton ! Elle sera vénérée. Savez-vous qu’à sa naissance, il y a eu une grande joie parmi les anges et que cet évènement a été célébré avec allégresse ? Elle sera grande devant le Seigneur. Admirant sa vie et sa conduite, beaucoup s’éloigneront du mal […] et reviendront vers le Seigneur ; ils obtiendront la rémission de leurs péchés et les récompenses promises par le Christ. »

L’exultation des anges qu’évoque le saint évêque n’est pas sans rappeler la naissance du Seigneur, l’annonce de sa grandeur rappel l’annonce de la naissance de Jean le Baptiste « Il sera grand devant le Seigneur » (Luc 1, 15), comme son rôle dans la conversion des pécheurs. Cette enfant était porteuse d’une grande espérance, et joue en quelque sorte le rôle du précurseur dans notre région. L’ange de droite tient une ancre, symbole de l’espérance. La scène en dessous montre les habitants de Nanterre en admiration devant la prière de la jeune fille.

La Gaule du cinquième siècle connaissait des temps troublés, sur le plan politique et institutionnel, traversés par la violence, et les difficultés économiques. Devant cette image de l’enfance, nous pouvons redire notre confiance dans le Seigneur avec les mots du psalmiste : Seigneur, je n’ai pas le cœur fier, ni le regard ambitieux, je ne poursuis ni grand dessein, ni merveille qui me dépasse. Non mais je tiens mon âme égale et silencieuse ; mon âme est en moi comme un enfant, comme un petit enfant contre sa mère. Attends le Seigneur Israël, maintenant et à jamais » (Psaume 130).

 

Musique : La Maîtrise de Radio France chante Britten, "A Ceremony of Carols"
Illustration : Pierre PUVIS de CHAVANNE (1824-1898), Sainte Geneviève veillée par les anges. Toile marouflée, 1875-1884, Panthéon. © Hervé Lewandowski / Centre des monuments nationaux

 

Voir toutes les méditations



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise