logo facebook

×

Avertissement

Joomla\CMS\Cache\Storage\FileStorage::_deleteFolder JFolder::delete : impossible de supprimer le répertoire. Chemin : /home/bexxxpu/sites/jml_prod/web/cache/page

Vendredi 4 décembre : Espérance d’un renouveau

 Espérance d’un renouveau

"Veiller avec Sainte Geneviève dans l’attente de Noël"

Retraite en ligne avec le Père Vincent Thiallier proposée par l’Œuvre des Vocations


 

Nous avons évoqué la prophétie de saint Germain d’Auxerre sur la petite fille. Restons devant le cycle peint du Panthéon, pour regarder les toiles qui représentent cette rencontre. Elles s’étalent sur le mur de droite dans la nef, répartie en trois espaces divisés par des colonnes. La bordure commune indique qu’il s’agit de la même scène. Un vaste paysage, bâti et cultivé sous les ramures d’arbres puissants rassemble une foule de personnages. Une large rivière en courbe sur la droite évoque la géographie de Nanterre, construite sur la boucle de la Seine à l’ouest de Paris qu’on aperçoit au loin entre les arbres. Au centre de la composition, attirant l’attention de tous les participants, deux évêques dont l’un pose la main sur la tête d’une petite fille.

Il s’agit de saint Germain d’Auxerre et de saint Loup de Troyes. Figures d’autorité dans l’épiscopat gaulois, ils sont envoyés par le pape Célestin Ier pour s’opposer à l’hérésie pélagienne. En voyage vers l’Angleterre en 429, il paraît naturel qu’ils fassent escale à Nanterre s’ils voyagent par bateau sur l’Yonne et sur la Seine. L’archéologie a confirmé la présence d’un port fluvial commode en ce lieu.

Nous avons déjà évoqué cette rencontre et la prédiction de l’évêque sur la petite fille. Le dialogue rapporté par l’auteur de la Vita, se poursuit ainsi : « Geneviève, ma fille. – Ta servante écoute, Père saint, fait moi savoir ce que tu veux. – N’aie pas honte de me déclarer si tu veux être consacrée au Christ dans la vie religieuse et si tu veux, comme une épouse du Christ, garder ton corps immaculé et intact. – Béni sois-tu Père, tu vas au-devant de mes désirs. C’est cela que je cherche. Prie pour que le Seigneur daigne combler mes vœux. – Aie confiance, ma fille. Conduis-toi avec fermeté. Ce que tu crois dans ton cœur et proclames avec ta bouche, prouve-le par tes œuvres. Le Seigneur donnera la force et la puissance à ta beauté. »

Ce dialogue étonnant entre l’évêque réputé et la petite fille évoque les grandes figures de vocations d’enfants, dans la Bible, de Samuel à saint Jean-Baptiste. Le prophète Isaïe l’élargit à la vocation du peuple d’Israël : « Et maintenant, écoute-moi, Jacob mon serviteur, Israël que j’ai choisi. Ainsi parle le Seigneur qui t’a fait, qui t’a façonné dès le sein maternel, et reste ton appui : Sois sans crainte, Jacob mon serviteur, Israël que j’ai choisi » (Isaïe 44, 1-2). Rétrospectivement, l’auteur de la Vita place Sainte Geneviève dans la continuité du peuple que le Seigneur s’est choisi et préparé. Qu’elle continue de conduire et de protéger tous ceux qui discernent leur vocation.

La rencontre de sainte Geneviève et saint Germain

 

 

Musique : La Maîtrise de Radio France chante Britten, "A Ceremony of Carols"
Illustration : Pierre PUVIS de CHAVANNE (1824-1898), La rencontre de sainte Geneviève et saint Germain. Toile marouflée, 1875-1884, Panthéon. © Hervé Lewandowski / Centre des monuments nationaux

 

Voir toutes les méditations



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise