logo facebook

×

Avertissement

Joomla\CMS\Cache\Storage\FileStorage::_deleteFolder JFolder::delete : impossible de supprimer le répertoire. Chemin : /home/bexxxpu/sites/jml_prod/web/cache/page

Mercredi 23 décembre : La consécration des Vierges

La consécration des Vierges

"Veiller avec Sainte Geneviève dans l’attente de Noël"

Retraite en ligne avec le Père Vincent Thiallier proposée par l’Œuvre des Vocations


 

 

Quatrième semaine : la lampe qui brûle dans la nuit

La consécration des Vierges

En cette dernière semaine de l’Avent, pour accueillir « l’astre d’en haut qui vient nous visiter » (Luc 1, 78), nous revenons sur quelques épisodes de la vie de sainte Geneviève qui évoquent la lumière. Aujourd’hui c’est sa consécration dans la communauté des vierges que nous retenons. Une fresque de Alexandre Hesse, la consécration de sainte Geneviève, en l’église Saint-Séverin de Paris. 

La Vita de sainte Geneviève, rapporte cet évènement après la guérison de sa mère : « Geneviève fut conduite à l’évêque Villicus pour être consacrée » (Vita, 8).Cet événement est associé à l’installation à Paris, après la mort de ses parents. Le nom Villicus n’apparaît dans aucune des listes d’évêques parisiens, sur lesquels on sait peu de choses pendant cette période, il est donc impossible de connaître son âge. Ce qui importe plus c’est la consécration elle-même, réalisant la prophétie de saint Germain d’Auxerre quand il avait rencontré la petite fille : « N’aie pas honte de me dire si tu veux être consacrée au Christ dans la vie religieuse, comme une épouse du Christ » avait-il demandé à l’enfant. Elle avait acquiescé alors, elle y répond désormais en acte.

La fresque évoque plusieurs éléments du rituel de la consécration tel qu’il est aujourd’hui mis en œuvre. La scène se déroule dans une église, au pied de l’autel, devant un évêque. Geneviève à genoux reçoit le voile des mains de l’évêque. Aujourd’hui ce geste est accompagné de la formule rituelle : « recevez ce voile, signe de votre consécration ; n'oubliez jamais que vous êtes vouée au service du Christ et de son corps, qui est l'Église. » On sait combien Geneviève a réalisé cet engagement.

Sous la scène, une devise latine est tirée du Psaume 44-45, 11 : « Audi filia… et inclina aurem tuam et concupiscet rex decorem tuum » (écoute ma fille… et tends l’oreille… le roi sera séduit par ta beauté). Elle souligne l’attachement au Christ comme une épouse, marqué par la remise de l’anneau. La consacrée reçoit ensuite le livre de la prière des heures, puis le cierge allumé. Sur la fresque, il domine la scène, en symétrie de la croix, comme pour souligner son importance. La formule rituelle invite à la vigilance : « Veillez, car vous ne savez ni le jour ni l'heure. Conservez avec soin la lumière de l'Évangile, et soyez toujours prête à aller à la rencontre de l'Époux qui vient ».

Nous avons introduit ce temps de l’Avent par l’image de la sainte veillant sur Paris. A quelques jours de Noël, avec sainte Geneviève, renouvelons notre attention et notre vigilance dans la prière, pour présenter à Dieu les souffrances du monde, et guetter les signes de sa présence.

Consécration de sainte Geneviève

 

Musique : La Maîtrise de Radio France chante Britten, "A Ceremony of Carols"
Illustration : Alexandre HESSE (Paris 1806 – 1879), Consécration de sainte Geneviève, 1852, Fresque, chapelle Sainte-Geneviève, église Saint-Séverin, Paris

Voir toutes les méditations



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise