logo facebook


A la rencontre du prince de la Paix

Retraite de l'Avent avec le Père Vincent Thiallier proposée par l’Œuvre des Vocations

 

 

Quatrième semaine : Heureux les artisans de paix (Matthieu 5, 9)

La Sagesse pacifique

« La Sagesse qui vient d’en haut est d’abord pure, puis pacifique, bienveillante, conciliante, pleine de miséricorde et féconde en bons fruits, sans parti pris, sans hypocrisie. C’est dans la paix qu’est semé la justice, qui donne son fruit aux artisans de paix » (Jaques 3, 18).

 

 

En cette dernière semaine du temps de l’Avent, nous avons vu que le Seigneur nous invite à un engagement concret et personnel pour être véritablement artisans de paix. Or cette exigence pourrait nous effrayer. Lorsque Jésus ressuscité apparaît à ses disciples enfermés dans la crainte, il leur dit « la paix soit avec vous » (Jean, 20, 19). Saint Jacques, dans sa lettre, insiste sur les comportements qui doivent correspondre à la foi vécue. Lorsqu’il s’adresse aux enseignants des communautés chrétiennes, il leur rappelle qu’elle est la vraie sagesse qui doit les inspirer. Parmi d’autres attributs, cette sagesse est pacifique et elle donne son fruit aux artisans de paix. Le ton de la lettre de saint Jacques laisse deviner que les communautés, auxquelles il s’adresse, sont divisées. Dans cette exhortation il rappelle que la paix est un don d’en haut, associé à la Sagesse, en même temps qu’il fait porter du fruit à ceux qui sont déjà artisans de paix. Le geste de la paix au cœur de la liturgie de la messe signifie bien cela. Recevant la paix du Christ présent sur l’autel, nous pouvons l’échanger. Alors n’ayons pas peur, et demandons à Dieu de recevoir sa paix en même temps que nous nous efforçons de la vivre. L’âne pacifique de la fresque sur la béatitude est chevauché par un ange dans les nuées, ce choix du peintre manifeste que la paix vient d’en haut et que pour devenir ses artisans, il nous faut l’accueillir, comme l’ont fait Marie et Joseph dans l’enfant de la crèche. En lui nous confessons la présence de Dieu, et ce petit corps est celui qui ressuscitera d’entre les morts, pour nous donner sa paix. En cette veille de Noël, puissions-nous accueillir Jésus comme le prince de la paix et marcher à sa suite.

 

Musique : The Quiet Heart, The King's Singers (Choral Essays)
Illustration : Maurice Denis (1870-1943), Les Béatitudes, beati pacifici (1921), fresque, église Saint-Louis de Vincennes.

 

Voir toutes les méditations



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise