logo facebook


Lundi 1er mars : Grandir dans l’amour des plus pauvres

enfants pauvres

"En chemin pour se convertir à la fraternité et à la joie du Christ avec Saint François d’Assise"

Retraite de carême avec Mgr Denis Jachiet


Puisqu’il nous est demandé pendant le carême de vivre l’aumône, le partage avec ceux qui sont dans une forme de pauvreté, n’est-ce pas l’occasion d’examiner notre rapport aux biens de ce monde, et de découvrir d’une façon nouvelle l’esprit de pauvreté évangélique ? Saint François d’Assise qui était issu d’une famille aisée de drapiers, a quitté nous le savons, ce mode de vie pour décider de vivre comme un ermite mendiant. Mais c’est un jour en entendant lire l’évangile dans le sanctuaire de la portioncule qu’il a compris sa vocation. Il a entendu : « Allez, je vous envoie comme des brebis parmi les loups. N’emportez ni or ni argent, en quelque maison que vous entriez, dites paix à cette maison. » François avait compris sa vocation, et il s’écrie : « Voilà ce que je veux, voilà ce que je cherche. »

Il comprend que c’est démuni de tout qu’il annoncera la paix, qu’il sera un héraut de l’évangile avec les frères qui s’adjoindront à lui. Il allait fonder ainsi quelque chose de nouveau dans l’Eglise, un ordre mendiant. C’est un idéal évangélique que vont vivre François et ses frères, et qui fera véritablement partie de leur mission d’annonce de l’évangile.

Mais qu’est-ce que la pauvreté pour François d’Assise ? Est-ce une pénitence, une manière d’expier ses péchés. En réalité pour François, c’est véritablement une condition de la mission qu’il accomplit. D’ailleurs il parle d’épouser Dame Pauvreté, signe qu’il s’agit d’abord d’un acte d’amour, d’une alliance avec le Seigneur qui se manifeste dans ce choix de vie libre et libérant. Toute sa vie François se battra pour cette radicalité évangélique. Il écrira dans sa règle : « J’interdis fermement à tous les frères de recevoir en aucune manière des deniers ou de l’argent. Qu’ils aillent demander l’aumône avec confiance sans avoir honte car le Seigneur s’est fait pauvre pour nous en ce monde. » Saint François demande à ses frères de se dépouiller de tout pouvoir de domination en devenant humble, de tout statut en vivant la simplicité, de toute richesse matérielle en vivant la pauvreté.

Il me semble que la pauvreté pour François n’est pas un idéal en soi mais un chemin vers l’autre, en se rendant ainsi plus accessible, plus disponible dans la simplicité.

Pendant ce carême, frères et sœurs, trouvons un moyen de partager ce que nous avons, notre argent, notre temps, nos capacités, qui nous rende plus libre, plus disponible, et qui nous fasse grandir dans l’amour des plus pauvres.

 

Voir toutes les méditations

 

Copyright Musique :

Dieu choisit les pauvres
Compositeur : André Gouzes, Abbaye de Sylvanès
Album Saint François et Sainte Claire - Lumières d'Assise
Interprète : ensemble vocal Capella Sylvanensis

 



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise