logo facebook

×

Avertissement

Joomla\CMS\Cache\Storage\FileStorage::_deleteFolder JFolder::delete : impossible de supprimer le répertoire. Chemin : /home/bexxxpu/sites/jml_prod/web/cache/page

Lundi 8 mars : Frère de tout homme

St François d'Assise et le sultan

"En chemin pour se convertir à la fraternité et à la joie du Christ avec Saint François d’Assise"

Retraite de carême avec Mgr Denis Jachiet


« Celui qui aime son frère demeure dans la lumière », nous dit l’apôtre Jean.

Se montrer fraternel envers celui qui nous ressemble, celui avec lequel nous avons de la sympathie, dont nous pouvons attendre en retour des bienfaits, n’est pas une grosse affaire. Mais que dire de la fraternité à vivre avec celui qui est  différent de nous par son origine, sa culture, et même sa religion ?

Saint François d’Assise a eu un projet fou : en pleine croisade, il s’est rendu à Damiette pour y rencontrer le sultan d’Egypte Malik Al Kâmil et lui porter le message évangélique de fraternité et de paix ou bien pour mourir martyr.

Saint François et un autre frère s’avancèrent vers les lignes des troupes musulmanes. Il fut arrêté et conduit devant le sultan. Celui-ci le laissa parler et l’écouta avec attention. Ainsi la rencontre des deux hommes aboutit, nous dit André Vauchez, à mettre en cause les idées reçues que chacun se faisait de l’autre et de sa religion. Le sultan ne tarda pas à se rendre compte que ce personnage désarmé et bizarrement vêtu qu’on avait traîné devant lui, n’était pas un croisé mais un homme de Dieu. Et François ne trouva pas dans le sultan le persécuteur de la foi chrétienne auquel il s’attendait.

Ecoutons le commentaire que fait le Pape François de cette rencontre dans son encyclique Fratelli Tutti : « Bien que conscient des difficultés et des dangers, Saint François est allé à la rencontre du sultan en adoptant la même attitude qu’il demandait à ses disciples, à savoir : sans nier leur identité, quand ils sont "parmi les sarrasins et autres infidèles, de ne faire ni dispute ni querelle, mais d’être soumis à toute créature humaine à cause de Dieu". »

Oui François invite à éviter toute forme d’agression ou de conflit et également à vivre une  soumission humble et fraternelle, y compris vis-à-vis de ceux qui ne partagent pas sa foi. Bien sûr la soumission que demande François n’est pas une démission de la foi mais une reconnaissance de la grandeur et de la dignité de l’interlocuteur qui ne partage pas notre origine et notre foi.

Chercher à devenir frère de celui qui ne nous ressemble pas, c’est d’abord renoncer à tout désir de suprématie sur lui, c’est accueillir au fond de soi cette paix intérieure qui vient de l’évangile, dans lequel le Christ fait de chacun de nous le frère de tout homme.

 

Voir toutes les méditations

 

Copyright Musique :

Bienheureux le serviteur
Compositeur : André Gouzes, Abbaye de Sylvanès
Album Saint François et Sainte Claire - Lumières d'Assise
Interprète : ensemble vocal Capella Sylvanensis

 



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise