logo facebook


Vendredi 12 mars : "Aime-les tels qu’ils sont"

frère souriant

"En chemin pour se convertir à la fraternité et à la joie du Christ avec Saint François d’Assise"

Retraite de carême avec Mgr Denis Jachiet


Dans son encyclique Fratelli tutti, le Pape François nous invite à vivre et à approfondir la fraternité tant au niveau individuel que social. Mais dans un cas comme dans l’autre, le conflit se présente comme un obstacle à la fraternité. Alors allons-nous renoncer dès qu’il y a un différend, dès qu’il y a une blessure, dès qu’il y a une offense ? Commençons une nouvelle fois par nous mettre à l’écoute de François d’Assise : il s’adresse dans une lettre à un frère responsable d’une fraternité, qui lui demandait l’autorisation de se retirer dans la solitude d’un ermitage, parce que ses compagnons l’empêchaient d’aimer le Seigneur comme il le souhaitait.

Voici ce que répond François : « Tu dois vouloir ta situation telle qu’elle est et non pas la vouloir différente. Aime ceux qui te causent ces ennuis. N’exige pas d’eux, sauf si le Seigneur t’indique le contraire, un changement d’attitude à ton égard, car tels qu’ils sont, tu dois les aimer. Sans même vouloir qu’ils soient, à ton égard, meilleurs chrétiens. Aime-les tels qu’ils sont, ce sera plus méritoire pour toi que la vie en ermitage. »

Pour François d’Assise, la fraternité est un chemin vers Dieu. La fraternité spirituelle fonctionne à l’inverse de la fraternité naturelle. On ne naît pas frère, on le devient. On le devient par la conversion, la désappropriation de soi, le renoncement à la domination de l’autre. Lorsque l’on est confronté à des tensions, des situations de conflits et des différends, la fraternité se présente comme un défi. Nous devons regarder l’autre non comme un ennemi ou un concurrent, mais comme un frère à accueillir et à aimer.

Seule la douceur de l’Esprit Saint peut nous permettre, comme dit Paul Ricoeur, « de convertir toute hostilité en tension fraternelle à l’intérieur d’une unité de création. » 

Dans son encyclique Fratelli tutti, le Pape François invite les individus et les peuples affrontés aux situations de conflit, à faire l’expérience du pardon, mais cela n’implique pas l’oubli.

« Quand il y a quelque chose que pour aucune raison nous ne pouvons nous permettre d’oublier, écrit-il, nous pouvons cependant pardonner. Le pardon libre et sincère est une grandeur qui reflète l’immensité du pardon divin. Si le pardon est gratuit, alors on peut pardonner même à quelqu’un qui résiste au repentir et qui est incapable de demander pardon. »

Seigneur, rends-nous capables de pardonner à nos frères, même lorsqu’ ils ne savent pas ce qu’ils font.

 

Voir toutes les méditations

 

Copyright Musique :

Demeurez toujours les amies de Dieu
Compositeur : André Gouzes, Abbaye de Sylvanès
Album Saint François et Sainte Claire - Lumières d'Assise
Interprète : ensemble vocal Capella Sylvanensis

 



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise