logo facebook


"La prière de l'Eglise, chemin de Carême"

Retraite de carême de Mgr Emmanuel Tois


Seigneur Dieu, par ton Verbe incarné, tu as merveilleusement réconcilié avec toi le genre humain : accorde au peuple chrétien de se hâter avec un amour généreux et une foi ardente au devant des fêtes pascales qui approchent. Par Jésus-Christ.


Chers amis bonjour,

Dimanche prochain, nous demanderons donc au Seigneur de nous faire la grâce de nous hâter. Et nous méditons cette demande formulée dans la prière d'ouverture de la messe du quatrième dimanche de Carême aujourd'hui, jour de la fête de l'Annonciation. Nous nous souvenons qu'aussitôt l'ange parti, Marie, elle aussi s'est hâtée. Elle « se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée », nous dit l'Evangile (Lc 1, 39).

Qu'est-ce à dire ? Eh bien peut-être qu'il est temps de s'y mettre. Si notre Carême peine à se mettre en place, il nous faut maintenant nous hâter à organiser notre temps et notre vie pour faire davantage de place à Dieu.

Mais plus fondamentalement, le rappel des fêtes pascales qui approchent nous donne les vrais motifs que nous avons de hâter le pas. C'est vers Pâques que nous cheminons. Vers la victoire du Christ sur la mort, vers notre libération, celle par laquelle le Seigneur nous délivre du mal.

Mais comment faire pour nous hâter ? Le texte de la prière nous donne deux voies : celle d'un amour généreux et celle de la foi ardente. Amour de Dieu et amour du prochain. Les deux commandements qui n'en font qu'un et qui récapitulent toute la Loi et les prophètes.

Plus notre amour sera donné, plus nous entrerons dans le don de nous-même aux autres d'une part, plus notre foi sera ardente, c'est-à-dire bien plus qu'une croyance mais une adhésion au projet que Dieu nous révèle par sa Parole et par ce qu'il dit à notre cœur, à chacun personnellement, plus notre foi sera confiance en ce Dieu qui nous aime d'autre part, alors oui, plus notre empressement sera vrai.

Il est urgent de se hâter : Christ qui nous sauve, nous enseigne le choral que nous allons méditer maintenant. Oui, il nous sauve. C'est ce que nous célébrerons à Pâques. Alors en route, il veut tous nous sauver. Il nous attend.

Que Dieu vous garde sur sa route.

Jean-Sébastien Bach, choral de Carême de l'Orgelbüchlein, BWV 620 : Christus, der uns selig macht, partie chantée.

 



Pour soutenir
ou mieux connaître
l’Œuvre des Vocations :


Abonnez-vous à nos newsletters
ou au magazine Vocations
Suivez nos retraites en ligne
Faites un don
à l’Œuvre des Vocations

Merci pour votre attention et votre prière pour les vocations au cœur de l’Eglise